Press "Enter" to skip to content

L’euro se redresse au lendemain de la BCE

En ce vendredi 8 mai, jour férié en France afin de commémorer l’armistice, l’euro entamait une phase de redressement sur le marché des changes, profitant d’un retour progressif de la confiance des investisseurs. En effet, ces derniers ont accueilli avec soulagement les deux nouvelles cruciales de la séance d’hier.

Anticipant une baisse des taux de la Banque Centrale Européenne, l’euro avait commencé la séance d’hier en baisse face au dollar avant terminer la journée en bonne forme. En effet, les investisseurs du marché des changes avaient anticipé depuis longtemps une telle annonce et avaient donc agi en conséquence. L’annonce de mesures non conventionnelles afin de relancer la croissance de la zone euro fut évidemment bien accueillie, la Banque Centrale Européenne semblant enfin prendre la voie tracée par la Banque d’Angleterre et la Réserve Fédérale américaine.

Surtout, les cambistes attendaient avec une certaine fébrilité les résultats du test de stress réalisé sur 18 établissements bancaires américains. Depuis le début de la semaine, la presse américaine s’était largement faite l’écho des fuites à ce sujet, laissant notamment entendre que des établissements tels que Citigroup et Bank of America auraient à lever des fonds dans les prochaines semaines. Au final, dix banques sur les dix neuf concernées doivent lever des fonds pour un total estimé à 74,6 milliards de dollars afin de pouvoir bénéficier d’un coussin de sécurité en cas de durcissement inattendu de la crise financière et économique.

Comme l’a laissé entendre Ben Bernanke, la diffusion de ces résultats a permis de lever le voile sur l’état du système bancaire et financier américain, permettant de rassurer les investisseurs et les particuliers. Il s’est voulu particulièrement rassurant, soulignant notamment que les banques américaines bénéficiaient d’assez de capitaux pour absorber un choc économique plus important.

Enfin, les investisseurs du marché des changes guetteront aujourd’hui les chiffres du chômage américain qui viendront clôturer une semaine de trading pleine de suspense.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *