Press "Enter" to skip to content

L’eurodollar chute de 0.5% dans l’attente de l’émission obligataire de l’Espagne

Atmosphère morose sur le marché des changes avec un déclin de 0.5% de la paire EURUSD sur le marché des changes, à seulement quelques pips de 1.30, alors que l’Espagne doit de nouveau affronter les marchés financiers cette semaine pour lever de l’argent afin de se financer.
 
La situation ne cesse de s’empirer pour la monnaie des 17 sur le Forex, avec une nouvelle chute face au yen, et un plus bas atteint depuis 2010 face à la livre sterling tandis que les craintes de contagion de la crise souveraine à l’Espagne sont de plus en plus prégnantes. A tel point qu’un ministre espagnol a aujourd’hui appelé la Banque Centrale Européenne à faire davantage pour éviter le pire à la zone euro. On se rappelle tous qu’il y a seulement quelques semaines, les marchés croyaient à la fin de la crise et on entendait déjà des rumeurs de sortie des mesures exceptionnelles de la part de Francfort.
 
Cependant, la réalité économique et financière de la zone euro s’est rappelée au bon souvenir des marchés et, sans surprise, les cambistes assistent à un repli stratégique sur les devises refuge comme le dollar américain et le yen.
L’euro reste clairement sous pression face à ses principales contreparties et pourrait chuter vers 1.2853 selon les analystes d’UBS AG.

Hausse des ventes au détail aux Etats-Unis

La hausse attendue des ventes au détail aux Etats-Unis en mars, selon les économistes, ne devraient pas changer la donne pour l’eurodollar qui devrait poursuivre sa chute. Selon Bloomberg, les ventes au détail devraient augmenter de 0.3% après une chute importante de 1.1% en février, le déclin le plus conséquent en cinq mois. Les chiffres officiels seront communiqués à 14h30, heure de Paris. Par ailleurs, un autre rapport qui est attendu cet après-midi devrait monter aussi une amélioration de la situation de l’industrie manufacturière dans la région de New York. Ces deux rapports vont certainement avoir une influence positive sur le dollar américain dans la journée.

Les traders mettent sous pression la BNS

Conséquence immédiate du repli des investisseurs sur les valeurs refuge, le cours plancher établi en septembre dernier par la BNS sur l’EURCHF a été mis à très rude épreuve aujourd’hui. Ce n’est pas vraiment une surprise pour les analystes qui s’attendaient à un tel mouvement. Toutefois, il était difficile de prévoir à quel moment il allait intervenir.
 
Tandis que les gains face à l’euro du franc suisse sont assez limités, de l’ordre de 0.5%, ils ont bondi à 7.7% face au yen et à 3.2% face au dollar américain sur les trois derniers mois. Les experts s’attendent désormais à ce que le franc suisse s’affaiblisse au cours des trois prochains mois à 1.23 sous l’effet des mesures prises par la BNS qui va à tout prix essayer de maintenir, voire de relever à terme, son cours plancher.
 
Après une attaque spéculative matinale sur l’EURCHF, le cours est de nouveau rentré dans son range habituel de 1.20-1.21 en attendant certainement des commentaires de la part de l’institut d’émission réaffirmant son intention de maintenir le cours plancher établi.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *