Press "Enter" to skip to content

L’euro/dollar en mode aversion au risque

La monnaie unique européenne a ouvert en recul la séance européenne aujourd’hui après les gains enregistrés vendredi à la faveur de bonnes statistiques américaines concernant l’activité dans les services et le marché de l’emploi.

Par réaction, on assiste ce matin à quelques prises de bénéfices qui expliquent en partie la baisse de l’euro face au dollar. Il faut aussi compter avec un mouvement de défiance des cambistes avant les annonces cette semaine de la Banque Centrale Européenne (BCE) et de la Réserve Fédérale américaine (FED). Le marché est donc plutôt en mode aversion au risque avec une paire qui se rapproche des 1.30, niveau qui a été enfoncé en fin de semaine dernière déjà suite à la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la FED.

L’euro se dirige donc vraisemblablement vers un nouveau test de cette zone qui pourrait conduire à moyen terme la paire vers le support à 1.2983. La tendance est donc baissière en ce début de semaine et rien ne devrait dans l’immédiat changer la donne.

Le calendrier économique forex est plutôt peu pertinent en ce lundi pour prendre position. En effet, seul l’indice Sentix de confiance des investisseurs dans la zone euro est prévu en fin de matinée mais il attire habituellement peu l’attention des cambistes. De plus, les analystes sont partagés sur le chiffre final qui va être communiqué. Danske Bank s’attend ainsi à une légère hausse tandis que certains courtiers en ligne annoncent une baisse. Peu importe la lecture finale, l’indice Sentix ne devrait jouer qu’un rôle marginal dans l’évolution de l’euro sur le marché des changes.

Avec en ligne de mire la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE ce jeudi, les investisseurs prêteront attention à l’intervention en fin de journée de Mario Draghi à Berlin lors de la cinquième Welt-Wirtschaftsgipfel “Die politische Gestalt des neuen Europas“. Selon l’agenda du président de la BCE, il ne devrait pas s’exprimer en détail sur la politique monétaire de la zone euro. Toutefois, la vigilance prévaut alors que certains analystes considèrent qu’une baisse des taux directeurs pourrait être annoncée. Cette possibilité nous semble peu probable puisque la BCE n’a envoyé aucun signal en ce sens au cours des dernières semaines. Le statu quo semble raisonnable lors de la réunion de ce jeudi avec certainement un rappel du programme OMT en direction de l’Espagne et d’autres pays en difficulté de la zone monétaire.

Avec le retour de l’aversion au risque sur le marché des changes, il faudra donc faire preuve de prudence et surtout ne pas oublier ses stop loss afin d’éviter que vos positions sur le marché ne mettent en péril votre capital.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *