Press "Enter" to skip to content

L’EURUSD devrait poursuivre sur sa lancée haussière

Depuis l’ouverture des échanges et profitant d’un regain d’optimisme sur les places boursières européennes, l’EURUSD a évolué au-dessus de 1.3700. A 9h30, heure de Paris, le trend haussier de la paire majeure du Forex se confirmait puisque l’euro atteignait 1.3750.
Scénario du jour pour l’EURUSD:
La séance qui s’annonce va être résolument placée sous le signe des Etats-Unis avec une multitude d’indicateurs macroéconomiques américains attendus à partir de cet après-midi qui devraient, si le consensus est juste, confirmer le ralentissement de l’activité économique de ce côté-ci de l’Atlantique.
Pour l’EURUSD, cela devrait toutefois se traduire par un maintien du trend qui devrait permettre au cross d’évoluer une grande partie de la séance au-dessus de 1.3759 tout en gardant à l’esprit deux supports majeurs à 1.3618 et à 1.3578. Une cassure du niveau 1.3477 semble pour le moment très improbable.
Parmi les indicateurs macroéconomiques à ne pas manquer cet après-midi, soulignons la publication à 14h30 de l’IPC américain attendu stable et les allocations chômage hebdomadaires. Par la suite, ce sera surtout la production industrielle, qui est prévue à 15h15, qui pourrait impacter les cours. Elle est attendue seulement en hausse de 0.1%.
Point sur les fondamentaux
Les marchés sont en hausse ce matin à l’image du CAC 40 qui affiche un regain de 0.59% à l’ouverture suite à la conférence téléphonique entre le Premier ministre grec, la chancelière allemande et le président français. Selon la ministre du Budget française, invitée de LCI, la Grèce doit toujours faire “sa part du chemin” afin de rétablir sa situation financière mais elle a estimé que le Premier ministre grec a “rassuré” la France et l’Allemagne lors de cette mise au point. Bien que cette conférence téléphonique n’a abouti à aucune décision précise concernant le sort de la Grèce, les commentaires positifs qui ont circulé par la suite, notamment concernant le fait que la Grèce à son avenir au sein de l’EuroZone, ont suffi à rassurer les marchés financiers. Comme il est souvent de rigueur dans ce cas, il reste à savoir pour combien de temps.
Par ailleurs, les investisseurs du marché des changes ont aussi goûté les propos du directeur adjoint de la Commission chinoise du développement et de la réforme qui, depuis Tianjin en Chine, a confirmé que la Chine se tient prête à acheter des titres de dettes souveraines auprès des Etats impliqués dans la crise de la dette dans la zone euro.
La question de l’euro et de la crise souveraine devrait être au menu des discussions des ministres des Finances européens demain, à laquelle assistera exceptionnellement le secrétaire au Trésor Tim Geithner. Interrogé sur sa venue, il s’est montré confiant concernant le sort de l’Europe, déclarant qu’il est convaincu que les européens “disposent des ressources financières pour faire le nécessaire et éviter l’éclatement” de l’euroland.
Les propos positifs et encourageants des dernières vingt quatre heures ont donc largement suffi à inverser la tendance sur le marché des changes, ce qui a permis un rebond haussier de l’EURUSD.
Depuis l’ouverture des échanges et profitant d’un regain d’optimisme sur les places boursières européennes, l’EURUSD a évolué au-dessus de 1.3700. A 9h30, heure de Paris, le trend haussier de la paire majeure du Forex se confirmait puisque l’euro atteignait 1.3750.
Scénario du jour pour l’EURUSD:
La séance qui s’annonce va être résolument placée sous le signe des Etats-Unis avec une multitude d’indicateurs macroéconomiques américains attendus à partir de cet après-midi qui devraient, si le consensus est juste, confirmer le ralentissement de l’activité économique de ce côté-ci de l’Atlantique.
Pour l’EURUSD, cela devrait toutefois se traduire par un maintien du trend qui devrait permettre au cross d’évoluer une grande partie de la séance au-dessus de 1.3759 tout en gardant à l’esprit deux supports majeurs à 1.3618 et à 1.3578. Une cassure du niveau 1.3477 semble pour le moment très improbable.
Parmi les indicateurs macroéconomiques à ne pas manquer cet après-midi, soulignons la publication à 14h30 de l’IPC américain attendu stable et les allocations chômage hebdomadaires. Par la suite, ce sera surtout la production industrielle, qui est prévue à 15h15, qui pourrait impacter les cours. Elle est attendue seulement en hausse de 0.1%.
Point sur les fondamentaux
Les marchés sont en hausse ce matin à l’image du CAC 40 qui affiche un regain de 0.59% à l’ouverture suite à la conférence téléphonique entre le Premier ministre grec, la chancelière allemande et le président français. Selon la ministre du Budget française, invitée de LCI, la Grèce doit toujours faire “sa part du chemin” afin de rétablir sa situation financière mais elle a estimé que le Premier ministre grec a “rassuré” la France et l’Allemagne lors de cette mise au point. Bien que cette conférence téléphonique n’ait abouti à aucune décision précise concernant le sort de la Grèce, les commentaires positifs qui ont circulé par la suite, notamment concernant le fait que la Grèce à son avenir au sein de l’EuroZone, ont suffi à rassurer les marchés financiers. Comme il est souvent de rigueur dans ce cas, il reste à savoir pour combien de temps.
Par ailleurs, les investisseurs du marché des changes ont aussi goûté les propos du directeur adjoint de la Commission chinoise du développement et de la réforme qui, depuis Tianjin en Chine, a confirmé que la Chine se tient prête à acheter des titres de dettes souveraines auprès des Etats impliqués dans la crise de la dette dans la zone euro.
La question de l’euro et de la crise souveraine devrait être au menu des discussions des ministres des Finances européens demain, à laquelle assistera exceptionnellement le secrétaire au Trésor Tim Geithner. Interrogé sur sa venue, il s’est montré confiant concernant le sort de l’Europe, déclarant qu’il est convaincu que les européens “disposent des ressources financières pour faire le nécessaire et éviter l’éclatement” de l’euroland.
Les propos positifs et encourageants des dernières vingt quatre heures ont donc largement suffi à inverser la tendance sur le marché des changes, ce qui a permis un rebond haussier de l’EURUSD.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *