Press "Enter" to skip to content

L’optimisme de Noël joue en faveur de l’eurodollar

La paire eurodollar poursuit sur sa lancée de semaine dernière et conforte son positionnement au-dessus de 1.30 dollar, aidée en grande partie par les bonnes nouvelles en provenance des trois pôles financiers et économiques majeurs: la Chine, la zone euro et les Etats-Unis.

Analyse fondamentale eurodollar

Les signaux sont dans l’ensemble plus que positifs pour l’euro ces derniers jours. Après le vote des députés allemands qui a permis concrètement de débloquer une nouvelle aide à la Grèce, la chancelière Merkel a évoqué la possibilité d’un effacement de la dette grecque, en partie, afin qu’elle arrive à un niveau plus soutenable. Une idée qui est évoquée depuis 2010 mais qui surprend de la part de l’Allemagne qui est connue pour sa position très intransigeante vis-à-vis de la Grèce.

Par ailleurs, les chiffres économiques sont venus entretenir l’appétit au risque sur le marché des changes: l’indice PMI chinois a atteint 50.5, donc au-dessus du niveau séparant la contraction de l’activité de l’expansion et les PMI européens sont tous encourageants. Dans l’ensemble de l’euroland, le PMI a atteint 46.2 contre 45.4 précédemment. On constate un ralentissement de la contraction en France avec un PMI à 44.5 et en Allemagne avec le chiffre de 46.8. Seule déception, l’Italie qui chute à 45.1 toujours sous le coup des mesures d’austérité du gouvernement Monti.

Le reste de la journée va permettre la publication de l’indice ISM manufacturier américain pour novembre qui pourrait tomber à 51.4. Cet indicateur, s’il est confirmé, va donc réduire l’appétit au risque tout comme les discussions afin d’éviter le “fiscal cliff” qui, apparemment, sont en mauvaise phase, du moins à en croire les propos du républicain John Boehner. Un accord n’est donc pas pour les prochains jours mais le délai imparti par le président Obama, à savoir jusqu’à Noël, devrait être respecté.

Enfin, plusieurs discours de membres de la FED sont prévus, notamment ceux d’Eric Rosengren au sujet du marché immobilier, et de James Bullard, au sujet de l’état de l’économie américaine. L’impact sur la paire sera négligeable.

Analyse technique eurodollar

D’un point de vue graphique, l’eurodollar conforte son avance avec une progression en intra-day qui se monte à l’heure actuelle à 0.4% avec une paire qui s’échange autour de 1.3045. Les indicateurs sont tous haussiers pour le moment même s’il convient d’être prudent à l’approche de la résistance à 1.3070. En cas de cassure de ce niveau, on peut ensuite espérer atteindre 1.3115 sur le moyen terme. Là encore, les discussions qui ont lieu à Washington vont certainement aiguiller le cours de la paire de devises sur le marché. Des prises de bénéfices sont aussi à anticiper en cas de cassure. Le niveau de 1.30 constitue un niveau pivot pour la paire et doit donc être pris en considération dans ses décisions d’investissement.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *