Press "Enter" to skip to content

L’orientation haussière du dollar australien confirmée malgré un PMI Services HSBC décevant

Mauvaise nouvelle pour la Chine: le PMI Services HSBC est ressorti en ralentissement pour septembre, à 52.4 contre 52.8 en août selon les données officielles. Ce ralentissement fait écho à un PMI manufacturier sur la même période également en recul, et aussi aux prévisions de croissance revues à la baisse pour l’Empire du Milieu par la Banque Mondiale pour 2013 et 2014.

Toutefois, le président chinois a réaffirmé hier que la Chine connait un ralentissement “en douceur” en accord avec la volonté de Pékin d’aboutir à un modèle économique plus soutenable. Pas d’atterrissage catastrophe pour l’économie chinoise comme cela a pu être annoncé en début d’année par certains économistes.

Le PMI Services HSBC a habituellement un impact limité sur le forex, ce qui a été prouvé aujourd’hui encore puisque le dollar australien, principale monnaie à être influencée par les données chinoises, a à peine reculé dans les échanges asiatiques avant même de reprendre son envolée pendant la session européenne avec un point haut journalier qui se situe à 0.9484 pour le moment. Et la hausse continue en direction de la prochaine résistance à 0.9528 qui ne devrait cependant pas être franchie aujourd’hui.

Cette hausse du dollar australien est la répercussion de trois phénomènes liés sur le long et court termes. Tout d’abord, on assiste depuis la fin de l’été à un rattrapage de l’AUD sur le forex après sa phase d’affaiblissement. Ce rattrapage capitalise sur le statu quo actuelle de la RBA et sur de bons indicateurs macroéconomiques australiens. A court terme, on note aussi que le marché des devises est confiant sur l’avenir économique immédiat de la Chine, les récents chiffres confirmant un ralentissement n’ont rien d’alarmants car ils sont encore au-dessus de la barre séparant la contraction de la croissance. Un développement économique plus harmonieux en Chine est nécessaire selon tous les économistes pour que la deuxième puissance mondiale conserve ce statut. Enfin, les évènements politiques à Washington sont aussi à prendre en considération et pénalisent mécaniquement le dollar américain. Les cambistes cherchent de nouvelles opportunités d’investissement alors que la date fatidique du 17 octobre approche. Selon Deutsche Bank, un accord entre la Maison Blanche et le Congrès sur le relèvement du plafond de la dette pourrait n’intervenir que dans les jours suivants le 17 octobre, donc potentiellement lorsque les Etats-Unis seront à un pas du défaut de paiement. De fait, cette tension est négative pour l’USD mais ne semble pas encore peser lourdement sur l’appétit au risque sur le forex.

Pour conclure, à court et moyen termes, le dollar australien semble bien orienté sur le marché des changes. Les cambistes sont longs sur l’AUDUSD, ce n’est certainement pas pour rien, et comme on l’apprend lorsqu’on débute sur le trading en ligne, il faut toujours suivre la tendance, donc vous savez ce qu’il vous reste à faire!
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *