Press "Enter" to skip to content

Mi-séance sur le marché des changes

La monnaie unique européenne profite d’un contexte favorable bien que des inquiétudes demeurent toujours concernant la dette de certains Etats européens. En ce début d’après-midi sur le marché des changes, l’euro s’est légèrement renforcé face aux principales devises bien que les analystes considèrent que la devise de la zone euro est toujours profondément ancrée dans un cycle baissier.

Bien que le chômage dans la zone euro ait atteint un nouveau sommet, la baisse du chômage outre-Rhin, à 8,5% en mars contre 8,7% en février, a permis à l’euro de rebondir face au dollar. L’euro s’est aussi renforcé face au yen en raison d’achats liés à la fin de l’année fiscale au Japon. Ce phénomène conjoncturelle a ainsi permis à la monnaie unique européenne de reprendre un peu son souffle après une semaine plutôt mauvaise.
 
L’approche des fêtes de Pâques devrait en tout cas inciter les investisseurs à la prudence, nombreux seront certainement les cambistes qui vont d’ailleurs se retirer momentanément du marché. Par conséquent, le calme devrait dominer. Le dernier évènement marquant de la semaine sera toutefois la publication vendredi des chiffres de l’emploi américain qui seront scrutés de près par les opérateurs.

Comme toujours depuis le début de l’année, de nouvelles spéculations concernant le yuan se sont diffusées sur les principales places financières mondiales. Selon l’hebdomadaire économique Caijing, le gouvernement de Pékin serait en train d’étudier différentes propositions pour ajuster le taux de change du yuan dès le mois d’avril. Parmi les propositions qui sont étudiées, l’une prévoit de renouer avec une plus grande flexibilité en élargissant la bande quotidienne dans laquelle le yuan évolue. Depuis plusieurs mois, la Chine fait l’objet de pressions intenses de ses partenaires commerciaux pour qu’elle réévalue le taux de change du yuan mais, pour l’instant, les autorités ont fait poliment la sourde oreille. Les autorités chinoises pourraient toutefois choisir d’intervenir sur le taux de change du yuan afin de modifier le contenu d’un rapport du Trésor américain qui doit être publié le 15 avril. Selon plusieurs sources, ce rapport pourrait officiellement affirmer que le yuan fait partie des monnaies qui sont manipulées sur le marché des changes par les autorités. Afin d’éviter une telle publicité, la Chine pourrait essayer de donner quelques gages à Washington.

Enfin, la mise en place de l’Union monétaire dans la péninsule arabique avance à petit pas. L’agence saoudienne Spa a annoncé aujourd’hui que le gouverneur de la banque centrale saoudienne, Mohammed ben Slimane al-Jasser, a été désigné à la présidence du Conseil monétaire du Conseil de Coopération du Golfe qui est censé préparer l’avènement d’une banque centrale régionale et d’une monnaie unique. Ce projet ne fait toutefois pas l’unanimité puisque les Emirats Arabes Unis et le Sultanat d’Oman se sont retirés du projet.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *