Press "Enter" to skip to content

Négocier le PIB T3 des Etats-Unis

Vous l’aurez compris, cette semaine de nombreux pays publieront les premières estimations de leur PIB. Demain à 12h20 ce sera au tour des Etats-Unis. Parce que cet événement génère sans doute le plus de remous sur le marché des changes, nous vous proposons un guide de trading pour optimiser votre prise de position forex.

Pourquoi le PIB est-il si important ?
Le Produit Intérieur Brut mesure l’activité économique dans un pays. Les banques centrales utilisent généralement les rapports sur le PIB pour déterminer si l’économie a besoin ou non de stimulation monétaire. Pour la fed, un PIB fort ajouterait plus de pression en faveur de l’augmentation des taux d’intérêt cette année.
Les Etats-Unis publient trois estimations : la lecture avancée, la lecture préliminaire et la lecture finale. La lecture avancée est la moins précise des trois, elle est souvent sujette à révision mais elle fournit, tout de même, un premier aperçu de la santé économique du pays sur le trimestre. De ce fait, elle déclenche souvent de fortes réactions sur le marché des changes.

Qu’ont révélé les chiffres du PIB du deuxième trimestre ?
La lecture avancée du PIB du deuxième trimestre 2016 a montré une progression de 1,2% soit un résultat inférieur de moitié aux prévisions des acteurs du marché (2,6%). Visiblement, les analystes ont sous-estimé les baisses de l’investissement intérieur privé et les dépenses du gouvernement.
Heureusement, les dépenses de consommation ont largement progressé sur le trimestre (+4,2%) et contribué pour 2,83% de la croissance du PIB. Les exportations ont quant à elle grimpé de 1,4% contrairement aux importations qui se sont contractées.
Logiquement sur le marché des changes, le dollar USD a cédé du terrain à ses homologues. La paire USD-JPY a ainsi perdu 1,36% et l’USD-CAD 1,28%.


A quoi s’attend-on pour ce troisième trimestre ?

Les estimations se situent à 2,5% pour ce troisième trimestre. Les chiffres annualisés pourraient, quant à eux, glisser de 2,3% à 1,4%. Visiblement une forte reprise de la croissance est donc à exclure.
Lors de son dernier compte-rendu, la fed a indiqué que les dépenses de consommation semblent un peu avoir ralenti au troisième trimestre. Elle a également admis que les dépenses des ménages constitueraient l’un des principaux contributeurs de la croissance économique à l’avenir.
Même les indicateurs avancés peignent un tableau mitigé. Les ventes au détail ont, en effet, manqué les estimations au cours des derniers mois. Les indices PMI ont également montré quelques faiblesses. L’activité commerciale semble prometteuse mais avec des exportations qui ont atteint un niveau record et des importations qui restent modérées, rien n’est moins sûr. Au regard de tout cela, il est donc peu probable que la lecture avancée touche les attentes.

Sur le marché des changes, les traders accueillent généralement positivement les données plus importantes que prévu ce qui fait progresser le dollar USD. A l’inverse lorsqu’elles sont moins bonnes que prévu, elles ont tendance à plomber la devise américaine.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *