Press "Enter" to skip to content

Négocier le yen japonais sur le marché des changes

Le yen japonais, JPY, est la troisième devise la plus négociée sur le marché des changes après le dollar USD et l’euro. Cela s’explique par le succès de la paire USD-JPY, deuxième paire préférée des investisseurs du forex.

Le yen : devise phare du carry trading
La banque centrale du Japon applique depuis le début de l’an 2000 une politique de taux directeurs à 0% pour lutter contre l’inflation, dont le pays peine à se sortir, et une très faible croissance. Cette politique monétaire a fortement impacté le cours de la devise nippone ces dernières années. Les traders se sont, en effet, servis du yen pour financer l’achat d’autres devises plus rémunératrices (carry trading). Pour rappel, sur le marché des changes, les investisseurs payent le taux directeur de la devise qu’ils vendent et reçoivent celui de la devise qu’ils achètent. Pendant longtemps, jusqu’en 2009 à peu près, le carry trading a constitué le principal facteur d’influence de la paire USD-JPY. De nombreuses banques centrales en ont par la suite fait de même limitant ainsi le phénomène.


Le yen : une valeur refuge

Comme le dollar américain, le yen japonais est une valeur refuge. Comme les Etats-Unis, le pays a traversé de nombreuses crises économiques et financières mais il s’en est toujours remis. En plus de ce statut de valeur refuge que d’autres devises ont, le Japon dispose d’un atout supplémentaire, sa dette. Avec une dette dépassant les 225% du PIB, le Japon est le pays le plus endetté du monde mais son avantage c’est que cette dette est détenue à plus de 90% par des japonais. Avec cela, pas d’obligation de se soumettre aux lois du marché financier concernant son refinancement.

Vous l’aurez compris, l’évolution du cours du yen dépend principalement de son statut de valeur refuge. Généralement, lorsque l’économie mondiale se porte bien, la devise nippone s’apprécie sur les marchés. L’amplitude des mouvements est quant à elle accentuée par le carry trading même si ce facteur tend à perdre de son influence. L’économie du Japon n’impacte que très peu l’évolution de la devise du pays, ce serait même le contraire.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *