Press "Enter" to skip to content

Nos recommandations pour l’EURUSD pour le 25 août 2011

La paire EURUSD évolue toujours solidement ancré dans le canal 1.4000-1.4500, en hausse ce matin dans les échanges européens grâce à une très bonne tenue des bourses européennes en dépit de la démission de Steve Jobs qui fut mal accueillie hier à Wall Street.

Scénario du jour

La publication de l’indice Ifo hier a propulsé la paire EURUSD à un plus bas de 1.4379 avant que la parité n’évolue à la hausse. Ce matin, l’EURUSD à 1.4408 et s’approche à 10h, heure de Paris, du seuil de 1.4460.

Selon nous, l’actuel mouvement haussier de l’EURUSD devrait s’arrêter dans la zone de 1.4471-1.4509 et nous nous attendons, par la suite, à une correction ou consolidation, selon les indicateurs macroéconomiques publiés cet après-midi, autour de 1.4397-1.4363.

Point sur les fondamentaux

Suite à une indice Ifo plus mauvais que prévu, la chancelière Angela Merkel a tenté de rassurer les marchés financiers en affirmant que l’euro est plus stable que ne l’était le Deutsche Mark ce qui n’a certainement pas vraiment convaincu les experts du marché des changes. Pour autant, la tendance reste à la hausse pour la monnaie des 17 bien que de nombreux obstacles soient toujours sur le chemin. Ainsi, la proposition d’une « règle d’or » par le couple franco-allemand à l’échelle européenne ne fait pas l’unanimité et a même été rejetée par le ministre des Finances de l’Espagne.

Cet après-midi, la séance sera marquée essentiellement par les chiffres du chômage avec à 14h30 les nouvelles demandes hebdomadaires d’inscription au chômage outre-Atlantique qui, sans surprise, devraient pénaliser le dollar américain, à moins que les chiffres soient meilleurs que prévu. N’oublions pas que le dollar va rester dans une tendance plutôt baissière au moins jusqu’au discours de Jackson Hole prévu demain. En cas d’annonce de nouvelles mesures de soutien de l’économie américaine par le patron de la Fed, c’est un mouvement baissier de long terme du billet vert qui pourrait s’amorcer de nouveau.

Enfin, toujours sur le terrain de l’emploi et du chômage, les chiffres du mois de juillet sont attendus pour la France. Le ministre du Travail français a annoncé qu’ils « seront mauvais comme l’ont été ceux des deux mois précédents ». Pour se justifier, il a déclaré: « Quand il n’y a pas de croissance, c’est difficile de faire reculer le chômage ». Chose certaine, les annonces de réduction du déficit hier par le Premier ministre français ne s’accompagnent pas d’un plan massif et ambitieux de retour vers l’emploi du pays, ce qui annonce des mois difficiles sur ce terrain. Rappelons qu’en juin le nombre de demandeurs d’emploi sans activité avait bondi de 1.3% sur un mois, à 2.720 millions après une hausse de 0.7% en mai.

Sans impact direct sur l’EURUSD, les chiffres de l’emploi et du chômage en France devraient simplement confirmer la tendance baissière de l’activité économique dans les principaux pays de la zone euro.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *