Press "Enter" to skip to content

(Nouveau) Bain de sang à Wall Street

Le scandale de la manipulation Forex révélée en décembre dernier continue de faire des victimes. Les dernières en date: Steven Cho et Anil Prasad. Ces deux noms vous sont probablement inconnus. Ce sont, pourtant, les anciens responsables des départements de trading Forex de deux des principales banques internationales, respectivement Goldman Sachs et Citi.

Les deux banques n’ont guère communiqué sur le départ de ces deux vétérans. Citi s’est contentée d’affirmer que Anil Prasad a choisi de quitter son emploi pour des raisons qui n’ont strictement rien à voir avec les investigations en cours menées par les Etats-Unis et plusieurs autres pays concernant une manipulation massive et organisée des taux de change.

Pourtant, ces annonces font étrangement écho à d’autres démissions, celle en l’occurrence du responsable devises émergentes de Deutsche Bank, Diego Moraiz, il y a de cela quelques jours.

Depuis plusieurs semaines, les régulateurs mondiaux ont diligenté des enquêtes dans les principales banques internationales à propos d’une entente entre traders pour manipuler les benchmark des taux de change WM / Reuters. Selon certaines preuves et des échanges via chat en ligne, les traders de différentes banques partageaient leurs informations et s’accordaient afin de placer des ordres au détriment des clients. Cette vaste manipulation pourrait avoir des retombées financières tout aussi importantes que le scandale du Libor.

Les premières têtes tombent mais ce sont surtout les millions de dollars, voire plus, d’amendes qui vont agiter encore un peu plus la planète finance. De là à dire que depuis la crise des subprimes, le système bancaire mondial n’a rien appris, il n’y a qu’un pas que beaucoup sont prêts à franchir…On vous laissera seul juge de la probité des acteurs de Wall Street.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *