Press "Enter" to skip to content

Nouvelle astuce de Tokyo pour affaiblir le yen nippon

En attendant la réunion de politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ) qui doit se tenir les 21 et 22 janvier prochains, le nouveau gouvernement nippon étudie tous les moyens pour affaiblir davantage le yen sur le marché des changes et ainsi redonner une marge de manoeuvre à l’économie vacillante de l’archipel.

Selon une information de Bloomberg, le ministre des Finances japonais, Taro Aso, dont la principale mission est de reprendre la main sur la banque centrale et de faire baisser le taux de change du yen, a annoncé l’intention du pays de procéder prochainement à des achats d’obligations émises par le Mécanisme Européen de Sauvetage (MES). Ces obligations sont parfaitement sûres, car notées triple A, en dépit de la récente perte de cette note par un de ses pays core, la France. Ces achats se feront a priori à partir des importantes réserves de devises étrangères du Japon ce qui, par un effet mécanique, devrait contribuer à l’affaiblissement du yen. Le montant total des achats n’a cependant pas été évoqué, il convient donc de prendre avec un certain recul l’impact potentiel de cette annonce sur le marché des changes.

D’ailleurs, si dans la foulée de ces propos, l’EURJPY avait repris un peu de hauteur sur le marché, la baisse est rapidement revenue. Depuis le début de semaine, la paire est en repli avec une baisse déjà de 0.16% depuis ce matin, autour de 114.58. Ce mouvement a de fortes chances de se poursuivre car l’attentisme lié à la prochaine réunion de la Banque Centrale Européenne (BCE) favorise l’aversion au risque. Il n’en demeure pas moins que le mouvement de fond sur le yen est à la baisse avec une perte de près de 12% de sa valeur face à l’euro depuis mi-novembre. De fait, en ce début d’année, les cambistes en profitent également pour prendre leurs bénéfices après ce long rallye haussier, ce qui explique aussi la perte de vitesse de l’euro.

Il est fort probable que dans les semaines à venir, le Japon annonce un dispositif ambitieux pour non seulement sortir de la déflation et aussi affaiblir le yen face à ses principales contreparties, deux objectifs intrinsèquement liés. On le voit, Tokyo étudie différentes pistes à sa disposition mais c’est manifestement la BoJ qui dispose du vrai arsenal pour agir. La bataille continue donc sur le yen en attendant la journée du 22 janvier qui pourrait renouveler les forces en présence.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *