Press "Enter" to skip to content

Nouvelle baisse, mais de quelle ampleur ?

Depuis quelques jours, les marchés tablaient sur une baisse du taux directeur de la Fed de 50 points de base mais, les résultats meilleurs que prévus des biens durables américains et de la confiance des consommateurs américains ont instillé un doute parmi les économistes sur l’ampleur de la baisse qui pourrait éventuellement n’être que de 25 points de base.

La résistance actuelle du dollar face aux autres devises s’explique largement par l’attente par les marchés de la baisse du taux de la Réserve Fédérale, peu importe l’ampleur de cette baisse.

En revanche, comme prévu, les chiffres au Canada et au Royaume-Uni sont très décevants et expliquent la faiblesse du dollar canadien et de la livre sterling. Au Canada, l’optimisme concernant les perspectives de production des entreprises manufacturières a atteint son plus bas niveau depuis cinq ans instillant un doute parmi les investisseurs sur la résistance de l’économie canadienne. Selon les analystes, un resserrement entre les taux américains et canadiens est plus que probable.

Outre-Manche, la faiblesse des ventes de détail, les pressions du marché du crédit et le ralentissement de la croissance dressent un sombre tableau de l’économie britannique.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *