Press "Enter" to skip to content

PAROLE D’EXPERT: “Le Virtual Dealer Plugin va permettre au broker d’avoir une multitude de possibilités pour limiter les gains d’un Trader trop performant”

1. Bonjour Marc! Merci d’avoir répondu à notre invitation pour participer à notre série PAROLE D’EXPERT. Aujourd’hui, vous allez nous parler des “virtual dealer plugin”. Que signifie cette expression anglo-saxonne un peu “barbare” en apparence?

Bonjour Christopher et merci de m’avoir invité à participer à votre série “PAROLE D’EXPERT“.

Effectivement, nous avons encore ici un terme anglophone qui n’est sans doute pas très parlant pour beaucoup de Français.

Le “Virtual Dealer Plugin“, en deux mots, c’est un petit logiciel espion qui va s’installer sur la plateforme du Trader et qui va permettre au broker d’avoir une multitude de possibilités pour limiter les gains d’un Trader trop performant, ou même de provoquer des pertes (rejet de trades, latences, recotations, slippages anormaux, chasse aux Stop Loss etc …).

Ce petit logiciel remplace le métier que pouvait avoir les “Dealer” chez les courtiers il y a encore 5 ou 10 ans.

Il remplace donc, presque à lui seul, les “Dealing Desk”.

2. De telles pratiques sont possibles notamment via MT4, l’une des plateformes les plus populaires pour le trading forex. Faudrait-il donc se méfier des brokers MT4?

MT4 est effectivement l’une des plateformes les plus connues et les plus utilisées dans le monde du trading (plus de 10 Millions d’utilisateurs dans le monde). La plateforme MT4 offre la possibilité à un broker qui souhaiterait l’offrir à ses clients de souscrire à des options qui lui permettraient d’utiliser, entre autres, des “Virtual Dealer Plugin”.

Même si je dois reconnaître que beaucoup de courtiers utilisent ce genre d’outils avec MT4, il ne faut pas généraliser.

Heureusement, il y a quelques courtiers honnêtes et transparents avec leurs clients.

Notez aussi que si l’on parle de “Plugin” sur MT4, ces options sont très certainement incluses dans le développement des plateformes “propriétaires” de certains courtiers.

Le plus important est donc de déterminer si le courtier est sérieux, de déterminer s’il va jouer votre contrepartie ou pas et ensuite de lui faire confiance (ou non).

Qu’un broker offre MT4 ou Currenex ne va pas faire de lui un courtier sérieux ou pas! (d’autant que Currenex offre des options pour qu’un courtier puisse gérer un B-Book).

3. On remarque que même des brokers forex dit régulés peuvent mettre en place des “virtual dealer plugin”. Une lacune de la réglementation?

C’est une excellente question.

En fait, qu’un courtier ne couvre pas les trades de ses clients et fonctionne avec un B-Book n’est pas interdit.

Le courtier peut très facilement demander l’autorisation pour exercer de cette manière.

Le fait que votre courtier soit régulé ne vous protège donc pas de ce genre de pratique.

Maintenant, l’utilisation d’un “Virtual Dealer Plugin” est contraire à un certain nombre de principes généralement imposés par les autorités de régulations (bon traitement des clients, meilleur prix, meilleure exécution etc …).

Mais si vous lisez les contrats de votre courtier, vous vous rendrez souvent compte qu’en signant ce dernier, vous acceptez une clause dans laquelle vous perdez votre droit à la “Best Execution” et au “Best Price”.

Cependant, aux Etats-Unis et au Japon, plusieurs courtiers ont été punis pour avoir utilisé des “Virtual Dealer Plugin”, les amendes ont été très lourdes et les affaires ont été très médiatisés outre-Atlantique. Je pense que si l’AMF n’a pas encore agi pour lutter contre ce genre de pratiques, c’est simplement qu’en France il n’y a pas encore eu les scandales que nous avons pu voir aux Etats-Unis ou au Japon. Ce n’est pas un vide juridique mais un manque d’informations de la part de certaines autorités de régulations.

4. Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner aux lecteurs de Forex.fr pour éviter dans ces pièges?

Dans un premier temps, choisissez un courtier qui n’est pas régulé pour être Market Maker.

Comme je le dis souvent, “quand on a une licence de chasse ce n’est pas pour tirer sur des cibles en cartons!”

Celui qui n’est autorisé qu’à être un simple courtier, un agent ou un intermédiaire ne sera jamais votre contrepartie, cela permet d’écarter tous les problèmes.

Ensuite, il existe un logiciel que je vais bientôt mettre en vente sur la nouvelle version de mon site, ce logiciel (qui fonctionne comme un EA) a pour objectif de détecter si votre broker utilise ou pas un “Virtual Dealer Plugin”.

Bien que cet outil soit intéressant, il n’est pas encore fiable à 100% et je travaille étroitement avec un ancien salarié de MetaQuote (la société éditrice du logiciel MetaTrader4) qui est maintenant chez JFD Brokers pour optimiser l’outil en question et le rendre plus performant.

 

Marc RAFFARD (dont le nom complet est Marc-Antoine Raffard de Brienne) est né à Rouen, le 15 Avril 1984. Il a grandi dans le sud de la France à Aix en Provence, et il y a fait ses études. Depuis longtemps passionné par le monde de la Bourse et du Trading, Marc n’a pas réussi à trouver dans ses différentes expériences professionnelles un réel intérêt pour les missions qui lui étaient confiées. Marc a donc choisi de créer la société R2B Trading, l’objectif était alors de mettre un pied dans un univers qui était depuis longtemps une passion pour lui, le Trading sur le Forex! Marc a ensuite abandonné son activité entrepreneuriale pour rejoindre, en tant que salarié, le Broker FXCM qui venait alors tout juste de débarquer en France. Après plusieurs expériences chez différents courtiers ( FXCM, OANDA, FIXI), Marc est aujourd’hui fondateur du site my-trading-forex.com, un site dont objectif est d’apporter des conseils et de l’aide aux Traders particuliers mais aussi aux Professionnels tels que les Asset Managers et les Hedge funds.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *