Portrait de Glenn Stevens, gouverneur de la RBA

Agé de 52 ans, l’actuel gouverneur de la Reserve Bank of Australia, Glenn Stevens doit quitter son poste en septembre 2013. Focus sur l’artisan de la croissance économique australienne.

Après des études d’Economie à Sydney, Glenn Stevens commence rapidement une carrière à la banque centrale australienne, gravissant année après année tous les échelons jusqu’à prendre en septembre 2006 la tête de l’institut d’émission monétaire.
glenn_stevens
Agé de 52 ans, l’actuel gouverneur de la Reserve Bank of Australia, Glenn Stevens doit quitter son poste en septembre 2013. Focus sur l’artisan de la croissance économique australienne.

Après des études d’Economie à Sydney, Glenn Stevens commence rapidement une carrière à la banque centrale australienne, gravissant année après année tous les échelons jusqu’à prendre en septembre 2006 la tête de l’institut d’émission monétaire.

Ayant un profil plutôt d’universitaire à son arrivée, il se transforme très rapidement en homme d’action, jusqu’à acquérir le statut de gouverneur « hawkish » après qu’il ait relevé, en mars 2008, les taux directeurs à un plus haut niveau depuis près de 14 ans, à 7.25%. Cette décision fut prise alors que la crise économique et financière mondiale était sur le point d’éclater, emportant avec elle le système bancaire de nombreux pays. Au départ, cette décision fut très critiquée, un tabloïd australien allant même jusqu’à demander si Stevens n’était pas « le plus inutile homme en Australie ».

Cette posture de gouverneur « hawkish » est réapparue rapidement puisque l’Australie fut le premier pays riche à relever ses taux directeurs en octobre 2009, bien que la crise ne fût pas encore terminée.

Nombreux sont les observateurs qui le considèrent désormais comme l’artisan de la croissance australienne alors que de nombreux pays sombraient dans la récession. « Hawkish » peut-être, mais avant tout pragmatique, Stevens décida en l’espace de huit mois de faire baisser les taux directeurs de 425 points de base afin de redonner de l’entrain à l’économie nationale.

Homme très discret, son image a souvent été écornée en raison de la mauvaise stratégie de communication qu’il a mise en œuvre. A titre d’exemple, il n’a accordé sa première interview télévisée que trois ans après sa prise de fonction, en 2009. Ainsi, ces problèmes de communication expliquent en partie les propos tenus à son encontre lorsqu’il décida de porter les taux directeurs à 7.25%.

Son mandat se terminant en 2013, Stevens peut être reconduit après approbation du ministère des Finances. Cette reconduction dépendra beaucoup de la stratégie adoptée par le gouverneur pour lutter en 2011 et au cours des prochaines années contre l’inflation qui devrait frapper le pays en raison de la forte hausse des matières premières.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie