Press "Enter" to skip to content

Pourquoi est-il important de garder un œil sur la sortie de l’IPC australien

Il y a bien des annonces de banques centrales prévues cette semaine, mais la publication de l’IPC trimestriel de l’Australie devrait voler la vedette à tous les autres. Elle pourrait, en effet, entrainer une forte volatilité sur le marché des changes, voici de quoi bien préparer l’évènement donc.

La RBA surveille de très près l’inflation
Au cours de leur déclaration de politique monétaire précédente, les responsables de la RBA ont mentionné qu’ils surveillaient de près les niveaux des prix et que des informations supplémentaires devraient les aider à affiner leur évaluation de la croissance et de l’inflation avant de décider si des ajustements se justifient ou non. Avant cette déclaration, la RBA ne mentionnait pas d’éventuels ajustements.
Gardez à l’esprit que les chiffres de l’IPC du premier trimestre ont constitué l’une des raisons principales pour lesquelles la RBA a décidé de réduire ses taux d’intérêt au mois de mai 1,75% contre 2% précédemment. Le niveau des prix avait chuté de 0,2% au cours des trois premiers mois de 2016 au lieu de montrer une progression de 0,3%. Si cette lecture venait à être inférieure aux attentes, la RBA pourrait donc à nouveau agir sur les taux d’intérêt.


Jawboning et politique accommodante

Dans le procès verbal de leur réunion de juillet, la RBA a noté qu’une appréciation du dollar australien pourrait compliquer les transitions économiques qui ont lieu actuellement dans le pays. Elle a souligné son impact négatif sur les exportations et sur la consommation locale.
En dehors de cela, la RBA a affirmé sa préférence pour le maintien d’une politique monétaire accommodante. Le gouverneur Stevens a précisé qu’il ferait tout ajustement de politique qui s’avèrerait être approprié en fonction des informations relatives aux pressions inflationnistes, à l’activité du marché du travail et à celui du logement.

Un rebond du niveau des prix attendus
Sur une note plus optimiste, les analystes du marché des changes s’attendent à voir l’IPC progresser de 0,4% au deuxième trimestre 2016. Si les résultats réels sont conformes ou supérieurs aux attentes, alors ils devraient suffire à éloigner les risques de baisse de taux.
D’autres indicateurs d’inflation comme l’IPP ou les importations trimestrielles sortiront après l’IPC, il n’y a donc pas vraiment de signaux qui valident, à ce jour, notre analyse mais il est, tout de même, intéressant de noter que les prix des matières premières ont baissé de 0,4% en juin surtout en raison de la faiblesse des prix du minerai de fer. Avant cela, l’indice avait progressé de 0,4% en mai et de 1,6% en avril.
Des surprises ne sont donc pas à exclure. Si vous possédez des positions avec des dollars AUD assurez-vous donc d’être opérationnel le 27 juillet à 1h30 du matin.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *