Press "Enter" to skip to content

“Savoir trader efficacement les chiffres économiques sur le marché des devises”

Le 22 septembre au Salon du Trading – Cet après-midi, Philippe Lhermie , trader Forex institutionnel, nous a expliqué comment les traders jouent avec la sortie des chiffres économiques afin de spéculer efficacement. En effet, beaucoup de traders, y compris parmi les débutants, s’intéressent à cette stratégie de trading qu’ils appliquent d’ailleurs aussi bien au spot forex qu’aux options binaires. Il s’est intéressé avec nous à l’évolution de la paire EUR/USD qui est évidemment la plus plébiscitée.

Il a débuté en démontrant graphiquement que les limites de l’analyse fondamentale ont été vues cette année, en raison de périodes avec un PIB en hausse mais avec une baisse de devise et vice versa. Une tendance qui pousserait alors à se tourner vers l’analyse technique, mais qui, ne semble pas être la réelle solution. En effet, les limites de ces deux grands raisonnements démontrent que d’autres connaissances entrent en œuvre. Comme la connaissance de la stratégie des hedge funds, ou prime brokerage avec les appels de marge. Ceux-ci, pour compenser leurs pertes/gains de valeurs auprès des banques les approvisionnent en devises, faisant monter le cours. Ce système, souvent méconnu des traders néophytes, doit être pris en compte afin de réaliser de belles performances sur le marché des changes lorsqu’on trade les nouvelles économiques.

Lorsqu’on parle de statistiques et d’indicateurs économiques, les traders forex pensent tout d’abord aux corrélation de taux d’intérêt, puis ensuite aux indicateurs économiques d’importance. Ces informations sous forme de calendrier sont données principalement par Forexfactory, Bloomberg ou Reuters mais vous pouvez également les trouver sur Forex.fr. Les chiffres publiés proviennent d’organismes officiels ou de sociétés/ instituts privés et aiguillent les traders sur les mouvements à réaliser.

Trois types d’indicateurs économiques existent sur l’eurodollar:

– les indicateurs coïncident: c’est le PIB préliminaire par exemple

– les indicateurs retardés: le taux de chômage ou la deuxième révision du PIB

– les indicateurs avancés: les NFP, les indices de confiance, l’ISM, l’indice de la FED de Philadelphie

Dans tous les cas, il est nécessaire d’attendre la confirmation du second chiffre (comme pour le PIB), et donc de tirer des profits sur le court terme si le chiffre était profondément modifié ou de tenir sa position et de marger dans le cas contraire.

L’interprétation d’un chiffre dépend donc:

– Du contexte global

– Des chiffres récents publiés

– Du contexte et des révisions des chiffres avancés

– Des chiffres à venir

Ces méthodes sont valables pour la majorité des paires de devises du Forex, les informations économiques étant facilement exploitables. Certains traders peuvent gagner beaucoup en investissant sur les nouvelles économiques mais encore faut-il évidemment bien comprendre les rouages du marché, et aussi le positionnement des hedge funs et prime brokerage évoqués plus haut.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *