Press "Enter" to skip to content

Que retenir du rapport sur l’inflation britannique

Le gouverneur de la banque centrale d’Angleterre est demeuré relativement optimiste pendant les audiences du rapport sur l’inflation de la semaine dernière. Comme cela impacte généralement le marché des changes, Voici ce que vous devez en retenir.

Des chiffres qui pourraient devenir négatifs
Comme indiqué dans les déclarations politiques récentes de la BoE, l’économie britannique pourrait voir sa pression inflationniste s’affaiblir encore plus au cours des prochains mois et ce principalement en raison de l’effondrement des prix du pétrole.
Carney a même ajouté que l’inflation annuelle n’atteindrait pas la cible des 2% avant au moins 2017. Avec la baisse du niveau des prix à la consommation, l’inflation des salaires devrait également s’en trouver freinée.

Pour Carney, la déflation peut-être bonne
Curieusement, le gouverneur de la BoE a déclaré que la déflation pouvait avoir du bon pour l’économie britannique puisque cela encourage les dépenses. Il a également précisé qu’il ne voyait à, ce jour, aucun effet négatif de la faiblesse de l’inflation même si cela a habituellement des conséquences sur les achats des ménages.
Le chancelier Osborne, d’accord avec le gouverneur Carney, explique également cette faible inflation par des facteurs externes et affirme de ce fait qu’il ne faut pas confondre cette période avec une menace persistante d’inflation faible.


Une BoE prête à réduire ses taux si nécessaire

Avec des perspectives économiques plus sombres, le gouverneur de la banque centrale d’Angleterre a fait remarquer qu’il serait prêt à réduire les taux d’intérêt si cela s’avérait nécessaire. Il a, en effet, annoncé qu’il était prêt à revenir sur les taux d’intérêt de 0,5% si l’inflation s’installait durablement et que cela commençait à peser sur la demande intérieure et les salaires.

Une hausse des taux comme prochain mouvement de politique monétaire
Même si les acteurs du marché considèrent cette déclaration comme un statu quo par rapport aux précédentes, Carney assure que le prochain mouvement de politique monétaire sera surement une hausse des taux. Il a même mis à jour les prévisions de croissance pour les deux prochaines années. Notez enfin, que selon les déclarations officielles, le comité de politique monétaire juge que le ralentissement économique sera bientôt absorbé et qu’il est très probable de voir une action sur les taux d’intérêt arriver prochainement.

Même si des doutes persistent concernant la hausse ou la baisse future des taux d’interêt, le gouverneur de la banque centrale d’Angleterre s’est montré relativement rassurant. Reste à voir si cela impactera positivement la monnaie britannique.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *