Press "Enter" to skip to content

Rapport sur l’emploi : le match entre Etats-Unis et Canada

Dans les derniers rapports sur l’emploi canadien et américain, il y a eu du bon et du moins bon. Jetons un œil de plus près sur les chiffres de novembre pour savoir ce qu’ils pourraient signifier pour les tendances de change du dollar USD et du dollar CAD sur le forex.

Emploi aux Etats-Unis
Cotés chiffres, la variation de l’emploi non agricole des Etats-Unis du mois de novembre a été de + 211 000 alors que les prévisions se situaient à + 201 000. Au mois d’octobre, le chiffre a été ajusté de + 271 000 à + 298 000. Le taux de chômage est stable à 5% et la rémunération horaire moyenne est en hausse de 0,2% comme prévu.
Si l’on s’en tient à ces résultats, le marché du travail américain semble bien se porter. Le rapport NFP de novembre a imprimé une lecture plus forte que prévu, les données d’octobre ont été révisées à la hausse et des gains ont été enregistrés dans la plupart des secteurs, à l’exception de celui des mines et de l’information.
Le taux de chômage est, quant à lui, resté stable à 5%, son plus bas niveau et le taux de participation est passé de 62,4% à 62,5%, ce qui indique que les américain sans emploi continuent à en chercher un. Si le salaire horaire moyen progresse (+ 0,2%), il le fait, cependant, à un rythme plus lent que précédemment (+ 0,4%).
La réaction haussière du dollar USD post publication a, cependant, été rapidement coupée, sans doute, à cause du fait que la fed tarde à augmenter ses taux d’intérêt et parce qu’aussi un rapport optimiste remet l’appétit au risque au gout du jour. Les investisseurs ont donc tendance à être plus confiants et ils n’hésitent pas à négocier des actifs à plus fort rendement.


Emploi au Canada

Côté chiffres, la variation de l’emploi du Canada a été de -35 700 alors que le consensus des experts se situait à – 9 700. Le taux de chômage est passé de 7% à 7,1% au lieu de se maintenir selon les prévisions et la rémunération horaire moyenne a baissé au troisième trimestre, – 0,4%.
Comme vous pouvez le constater, les données relatives à l’emploi canadien n’ont donc pas été des plus fleurissantes ces derniers temps. Les composantes du rapport de novembre montrent que les pertes d’emploi ont été principalement stimulées par la réduction des postes à temps partiels du mois précédent, celui des élections fédérales. L’administration publique a donc été touchée mais aussi l’industrie du commerce de gros et de détail, le secteur de l’information, de la culture et celui des loisirs. Pendant ce temps, les secteurs de la fabrication et des ressources naturelles réussissaient à afficher des gains légers.
Même si le rapport sur l’emploi n’a pas été très bon, les traders semblaient être, cependant, dans une humeur de prise de risque ce qui a permis au dollar CAD de ne pas trop fluctuer. Il sera sans doute plus sensible à l’annonce que fera l’OPEP dans les jours à venir.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *