Press "Enter" to skip to content

Retour sur la tant attendue déclaration de décembre du FOMC

Les traders du marché des changes attendaient avec impatience la dernière déclaration du FOMC de l’année. Ils n’ont pas été déçus car la banque centrale des Etats-Unis a, enfin, augmenté ses taux d’intérêt. Voyons tout cela plus en détail.

Une décision unanime
Après une année entière de statu quo, les fonctionnaires de la fed ont voté en faveur d’une augmentation des taux d’intérêt de 0,25%. Le vote a été unanime, aucun dissident cette fois. Pour justifier cette augmentation de taux, Yellen a avancé les éléments suivants :
– Une modeste augmentation des taux est appropriée compte tenu des progrès solides du marché de l’emploi et de l’inflation.
– Le vote en faveur d’une hausse de taux reflète la confiance qu’a la banque centrale des Etats-Unis dans son économie.
Tous les fonctionnaires ont voté pour une augmentation de taux sans doute également en raison de la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles.

De nouvelles hausses de taux prévues
Cette hausse des taux était largement prévue c’est pourquoi les traders du forex se sont davantage concentrés sur la direction future de la politique monétaire des Etats-Unis. Ils n’ont pas été déçus, non plus, puisque la fed a amélioré ses projections de hausse pour 2017. Si aujourd’hui le taux de référence est à 0,75%, les membres du FOMC estiment qu’il devrait être à 1,125% l’année prochaine. On peut donc s’attendre à au moins deux hausses de taux pour 2017.


De bonnes perspectives économiques

Si la fed est aussi confiante en ce moment, c’est en grande partie grâce aux bons résultats économiques du pays. Résultats qui devraient se poursuivre.
Croissance : la fed a amélioré légèrement ses prévisions de croissance du PIB pour 2016, 1,9% contre 1,8%, pour 2017, 2,1% contre 2% et maintenu celles pour 2018 à 2%. L’économie des Etats-Unis devraient, selon, Yellen continuer de croître grâce à l’augmentation des dépenses des ménages. Elle a, cependant, averti que l’investissement des entreprises restait mince en dépit d’une certaine stabilisation dans le secteur de l’énergie.

Marché du travail : Concernant le marché du travail, la fed a estimé que le taux de chômage serait de 4,7% à la fin de l’année soit, une légère baisse par rapport aux chiffres de novembre 4,6% mais mieux que les projections initiales. La fed s’attend à ce que le taux de chômage tombe, cependant, à 4,5% et reste stable jusqu’en 2019. Une projection meilleure qu’en septembre.
La présidente de la fed a reconnu une baisse du taux de participation à la population active mais elle l’a imputé au vieillissement de la population active américaine.

Inflation : Les prévisions d’inflation de la fed pour 2017, 2018 et 2019 sont demeurées inchangées. Ses projections pour 2016 ont, en revanche, été révisées à la hausse, passant de 1,3% à 1,5%, grâce au renforcement du marché de l’emploi et à l’évanouissement des influences transitoires des baisses antérieures des prix de l’énergie et des prix des importations.

Une hausse des taux et une confiance affichée dans l’économie du pays. Yellen, n’a vraiment pas manqué ce rendez-vous crucial !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *