Press "Enter" to skip to content

Réunion FOMC : que faut-il retenir ?

Sur le forex, le billet vert a à peine réagi à la publication du dernier compte rendu de la réunion FOMC. Il y a cependant quelques points à noter pour déterminer la direction que prendra la devise américaine sur le long terme.

Le FOMC ne s’inquiète pas de l’inflation
Le maintien des taux d’intérêt faibles de la fed et les politiques monétaires accommodantes ont toujours suscité des préoccupations quant aux risque d’une flambée de l’inflation. Beaucoup espère donc que la fed commence à resserrer sa politique ou au moins qu’elle accélère la fin de son programme de réduction d’achat d’actifs afin de maintenir le contrôle sur les prix.
Les dernières publications du FOMC ont révélé que la gouverneur Yellen et son équipe n’étaient pas trop inquiets concernant l’inflation pour l’instant. Ils ont même souligné que le taux devrait rester en dessous des 2%, l’objectif de la banque centrale. Par conséquent, la fed devrait poursuivre la mise en œuvre de son plan actuel.


Des stratégies de sortie en cours de discussion
Malgré le fait que le FOMC préconise de garder son calme et de continuer la politique actuelle, les décideurs politiques s’accordent sur le fait qu’on devrait commencer à parler de stratégie de sortie. Un membre a d’ailleurs présenté plusieurs outils de politique monétaire comme, par exemple, la hausse des taux d’intérêt sur les réserves excédentaire, pour contrôler les taux d’intérêt de référence avant que la fed ne se décide vraiment à les relever.
Cela suggère que la fed prend en compte les améliorations de l’économie américaine sans toutefois s’emballer non plus. Elle réaffirme ainsi le fait qu’elle est effectivement prête pour ce resserrement mais qu’il n’interviendra que lorsque les données économiques seront stables et continues.

Un large éventail d’indicateurs
Les responsables de la fed ont également souligné l’importance de leur stratégie de communication quand à la question de la réduction progressive de leurs efforts de relance. Selon ces derniers, la divulgation anticipée de leurs plans pourrait améliorer la clarté et la crédibilité de la politique monétaire de la fed. Gardez à l’esprit que les membres du FOMC fondaient, jusque là, leurs positions sur le taux de chômage mais la gouverneur Yellen a récemment précisé que cet indicateur n’étaient plus un bon révélateur de l’état du marché du travail. Elle privilégie désormais un large éventail pour évaluer la santé de l’économie américaine sans toutefois préciser lesquels.

Pour l’instant, il semble que la fed soit toujours en bonne voie de mettre un terme à son programme d’assouplissement quantitatif pour la fin 2014 et cela ne manquera pas de soutenir la monnaie américaine sur le long terme.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *