Press "Enter" to skip to content

Revue des données économiques japonaises

Les derniers rapports relatifs à l’inflation au Japon suggèrent que le pays pourrait être en train de perdre sa bataille contre la déflation. Nous analyserons donc dans cet article ces données afin d’en apprécier les conséquences sur le yen et le potentiel impact sur le marché des changes.

Dépenses
Les dépenses des ménages et les ventes au détail pour août se sont révélées bien mitigées. Les dépenses ont, en effet, imprimé un recul de 4,7% sur une base annuelle et les ventes au détail ont connu une toute petite augmentation de 1,2%. Ces chiffres ressemblent beaucoup à ceux du mois de juillet où on avait enregistré une baisse de 5,9% des dépenses et une très légère hausse des ventes au détail de l’ordre de 0,5%.
Ces résultats montrent un ensemble de dépense qui reste très faible et donc des consommateurs toujours aussi frileux depuis la mise en place de la taxe sur les ventes.

Emploi
Le rapport sur l’emploi publié au mois d’août semblait un peu plus optimiste puisque le taux de chômage est passé de 3,8% à 3,5%. Notez que les traders du forex ont été quelque peu surpris car ils s’attendaient à une stagnation du taux de chômage.
Les éléments du rapport reflètent une certaine stabilité et une disponibilité des emplois à leur plus haut niveau depuis 22 ans. Le ratio emploi/demandeur, qui est considéré comme un indicateur de la demande du marché du travail, se situe quant à lui à 1,10. Notez cependant que le nombre d’offres d’emploi a diminué de 0,7% en août, un recul de 0,6% sur une base annualisée.

Fabrication
Le rapport préliminaire de la production industrielle incarne également un point négatif dans la mesure où il  a imprimé un recul. Notez, en effet, qu’on prévoyait une hausse située entre 0,2% et 1,5%. En conséquence de cela, les experts des marchés sont assez préoccupés par la faiblesse persistance de la production industrielle japonaise puisque cette dernière risque de donner des perspectives négatives concernant les exportations et la croissance globale.
Non seulement ces chiffres faibles stimulent les perspectives d’assouplissement monétaire supplémentaire de la banque centrale japonaise mais ils conduisent également certains observateurs du marché à spéculer sur une nouvelle récession au Japon. Même si le gouverneur Kuroda maintient qu’une reprise modérée est en cours, il pourrait être forcé de rétrograder son évaluation économique tôt ou tard.

Avec ces données mitigées, la Banque du Japon pourrait s’engager sur la voie d’un nouvel assouplissement monétaire. Il faudra donc être attentif concernant les futures données japonaises pour savoir si le gouverneur Kuroda actionnera encore cet outil ou pas.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *