Press "Enter" to skip to content

Revue forex : le dollar US

Maintenant que nous sommes arrivés à plus de la moitié du mois de janvier, l’heure est venue pour nous de faire un examen rapide de l’évolution de l’économie américaine, de ses performances et de ce que cela signifie pour le dollar et le marché des changes.

Emploi
Les derniers chiffres du rapport NFP ont surpris les acteurs du marché positivement. En effet, avec un gain de 252 000 embauches, le taux de chômage du pays a été ramené de 5,8% à 5,6%.
Cependant, comme nous le mentionnions dans un article précédent, quelques points de faiblesse restent observables. Le taux de participation, par exemple, marque une baisse, ce qui indique que bon nombre d’américains ont renoncé à chercher du travail. La croissance des salaires reste également préoccupante, la rémunération horaire moyenne a, en effet, reculé de 0,2% en décembre.

Dépenses de consommation
Alors que la plupart des observateurs du marché des changes pensaient que la période des fêtes et la chute des prix du pétrole engendreraient des gains en matière de dépense, le rapport sur les ventes au détail s’est révélé décevant. Le chiffre global a ainsi chuté de 0,9% alors qu’on attendait un recul de l’ordre de 0,2%.
Les analystes prédisent que cette forte baisse des dépenses pourrait conduire à des prévisions de croissance plus faible dans la mesure où rappelons le, ces dernières concernent environ deux tiers de l’activité économique globale du pays.


Inflation

Avec la chute des prix du pétrole, ce n’est pas une surprise de voir l’économie américaine soumise à des pressions inflationnistes. Pour le mois de décembre, l’Indice des Prix à la Consommation a enregistré une baisse de 0,4% pendant que l’IPC de base est resté stable. La fed a d’ailleurs noté lors de sa dernière réunion de politique monétaire qu’une inflation en dessous de la cible éloignait toute chance de voir arriver une augmentation des taux d’intérêt en ce début d’année.
L’Indice des Prix à la Production, qui est indicateur avancé de l’inflation a également marqué un recul avec une chute de 0,2% en novembre et une diminution de 0,3% en décembre. Ces mauvais chiffres pourraient entrainer dans les mois à venir une baisse générale du niveau des prix.

Politique monétaire du FOMC
Compte tenu de ces défis pour la croissance économique américaine, il n’est pas étonnant que la fed revienne sur ses prévisions de hausse de taux. Comme indiqué dans le dernier compte-rendu, les membres du FOMC optent pour la patience même si l’on peut tout de même voir une évolution positive dans l’économie du pays.

Voilà en substance les éléments pouvant expliquer les performances mitigées de la monnaie américaine en ce début d’année. Rappelons en effet, que le billet vert a perdu du terrain sur le yen japonais. Cependant, si l’aversion au risque venait à perdurer sur le forex, il y a de fortes chances que le dollar US retrouve des couleurs dans les semaines à venir.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *