Revue matinale du marché des changes du 25 janvier

- L'Espagne envisage de remodeler la régulation bancaire afin de renforcer les Cajas

- Les actions américaines ont clôturé en hausse, l'EUR/USD flirtant avec un plus haut niveau depuis près de deux mois

- Suite à un vote unanime, la BoJ a décidé de conserver ses taux d'intérêt inchangés

La ministre des Finances espagnole, Elena Salgado, a dit hier soir que Madrid envisage de modifier la régulation bancaire afin de permettre une éventuelle nationalisation des Cajas. De plus, les réserves obligatoires des banques vont être augmentées à au moins 8%. Les banques concernées auront jusqu'à la fin du mois de septembre 2011 pour lever assez d'argent sur les marchés financiers afin de répondre à ces nouvelles exigences. Ceux qui échoueront pourront faire appel au Fonds de restructuration bancaire mis en place par le gouvernement. Suite à ces déclarations, l'agence de notation financière Moody's a affirmé qu'un renforcement des Cajas constitue une bonne nouvelle pour la note de la dette du pays.

Hier, il n'y avait pas d'indicateurs économiques prévus au calendrier économique pour donner le ton sur les marchés actions américains. Toutefois, l'appétit au risque s'est sensiblement amélioré. En plein dans l'annonce des résultats saisonniers des entreprises, le bilan est déjà plutôt positif. Selon Bloomberg, près de ¾ des entreprises du S&P 500 ont battu les prévisions des économistes, ce qui explique la bonne tenue de Wall Street. Dans la foulée des Etats-Unis, l'Asie a ouvert en nette hausse ce matin, les principaux indices étant tous dans le vert.
cajas
– L’Espagne envisage de remodeler la régulation bancaire afin de renforcer les Cajas

– Les actions américaines ont clôturé en hausse, l’EUR/USD flirtant avec un plus haut niveau depuis près de deux mois

– Suite à un vote unanime, la BoJ a décidé de conserver ses taux d’intérêt inchangés

La ministre des Finances espagnole, Elena Salgado, a dit hier soir que Madrid envisage de modifier la régulation bancaire afin de permettre une éventuelle nationalisation des Cajas. De plus, les réserves obligatoires des banques vont être augmentées à au moins 8%. Les banques concernées auront jusqu’à la fin du mois de septembre 2011 pour lever assez d’argent sur les marchés financiers afin de répondre à ces nouvelles exigences. Ceux qui échoueront pourront faire appel au Fonds de restructuration bancaire mis en place par le gouvernement. Suite à ces déclarations, l’agence de notation financière Moody’s a affirmé qu’un renforcement des Cajas constitue une bonne nouvelle pour la note de la dette du pays.

Hier, il n’y avait pas d’indicateurs économiques prévus au calendrier économique pour donner le ton sur les marchés actions américains. Toutefois, l’appétit au risque s’est sensiblement amélioré. En plein dans l’annonce des résultats saisonniers des entreprises, le bilan est déjà plutôt positif. Selon Bloomberg, près de ¾ des entreprises du S&P 500 ont battu les prévisions des économistes, ce qui explique la bonne tenue de Wall Street. Dans la foulée des Etats-Unis, l’Asie a ouvert en nette hausse ce matin, les principaux indices étant tous dans le vert.

Sur le marché des changes, l’EUR/USD a atteint un plus haut depuis près de deux mois à 1.365 alors que l’optimisme prévaut concernant la crise de la dette souveraine en Europe. L’USD/JPY est en revanche inchangé ce matin tandis que la NOK et la SEK enregistrent de faibles gains face à la monnaie unique européenne. La Banque du Japon a, comme prévu, maintenu son principal taux directeur inchangé mais a révisé à la hausse ses prévisions de croissance pour l’année en cours, les faisant passer de 1.6% à 1.8%.

Aujourd’hui, le calendrier économique n’est pas vraiment très chargé avec la publication de l’indice du Conference Board qui devrait s’afficher en hausse. De plus, les prix des maisons pour le mois de novembre doivent être communiqués. Sur le terrain des actions, les résultats continuent avec Siemens et Ericsson.

Sur le marché des changes enfin, la pression devrait continuer de perdurer sur le billet vert alors que la paire EUR/USD semble bien ancrée autour de 1.36 dollar. Depuis janvier, la paire a aisément progressé sur le marché des changes mais nous pensons qu’il faudra une accumulation de bonnes nouvelles pour la zone euro afin que la paire monte encore plus haut. En effet, une résistance très importante se profile à 1.3786 dollar qui pourrait limiter dans un premier temps l’appréciation de la paire. La rencontre de la Fed ne devrait pas avoir un impact majeur sur les changes aujourd’hui. Le FOMC devrait rappeler son engagement à poursuivre son programme de rachat d’actifs et devrait laisser entendre qu’une hausse des taux n’est pas imminente. Pour la livre sterling, les chiffres du PIB auront une importance particulière mais ce sera la séance de demain, marquée par la publication du compte-rendu de la BoE qui risque d’avoir un impact plus conséquent sur la destinée de la devise britannique.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie