Press "Enter" to skip to content

Scandale à la Réserve Fédérale de Minneapolis

Il ne fait pas bon être en désaccord idéologique avec son supérieur, et cela vaut aussi à la Réserve Fédérale de Minneapolis. En effet, deux des principaux économistes de cette branche régionale de la FED ont récemment été poussés vers la porte. Officiellement, nulle divergence entre leur positionnement de politique monétaire est celui du président Narayana Kocherlakota mais, dans les cercles académiques, c’est bien la raison la plus souvent invoquée pour expliquer ces deux départs.

Patrick Kehoe, membre de l’Université du Minnesota, et surtout chef économiste de la Réserve Fédérale de Minneapolis, et Ellen McGrattan, troisième économiste de l’institution par ordre hiérarchique, vont désormais uniquement dispenser leur expertise aux étudiants.

Depuis sa nomination en 2009, le président Narayana Kocherlakota n’a pas hésité à froisser une partie de l’establishment de la Réserve Fédérale par son jusqu’au-boutisme en matière de politique monétaire. Il est considéré, au sein du FOMC de la banque centrale américaine, comme le représentant de l’aile dovish, celle justement qui appelle à tout mettre en oeuvre pour réduire le chômage et relancer l’économie.

Il a ainsi plaidé depuis près de deux ans pour le maintien de taux directeurs très bas, aussi longtemps que nécessaire, afin que le taux de chômage chute sous 5.5%, un objectif qui est bien plus ambitieux que celui annoncé par Ben Bernanke et certainement, également, bien plus bas que celui de Patrick Kehoe et Ellen McGrattan.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *