Stratégie Devises: Les 10 milliards de dollars qui vont disparaître le 29 Janvier

Le Tapering est enclenché et il ne devrait pas s'arrêter de sitôt. Une pause n'est en effet pas prévue lors de la réunion de politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine le 29 Janvier prochain, dernière en l'occurrence de Ben Bernanke qui passera à cette occasion le relais à Janet Yellen, sa vice-présidente.

En dépit des récents chiffres du chômage de Décembre, qui ont été grandement impactés par des conditions climatiques exceptionnelles, la banque centrale américaine devrait encore poursuivre son processus de diminution des rachats mensuels d'actifs. Passage de 75 milliards à probablement 65 milliards de dollars.

Les derniers indicateurs macroéconomiques portant sur Janvier, particulièrement les chiffres de l'activité manufacturière régionale, ont montré une accélération de la reprise après un T4 2013 qui a pu laisser à désirer. L'inflation, autre facteur qui est à prendre en compte alors que les Etats-Unis connaissent un processus de désinflation, renoue avec la cible de la banque centrale progressivement. Le marché obligataire a d'ailleurs largement intégré l'éventualité d'une inflation proche de 2% dans un avenir proche.

Chine shadow_banking

Le Tapering est enclenché et il ne devrait pas s’arrêter de sitôt. Une pause n’est en effet pas prévue lors de la réunion de politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine le 29 Janvier prochain, dernière en l’occurrence de Ben Bernanke qui passera à cette occasion le relais à Janet Yellen, sa vice-présidente.

En dépit des récents chiffres du chômage de Décembre, qui ont été grandement impactés par des conditions climatiques exceptionnelles, la banque centrale américaine devrait encore poursuivre son processus de diminution des rachats mensuels d’actifs. Passage de 75 milliards à probablement 65 milliards de dollars.

Les derniers indicateurs macroéconomiques portant sur Janvier, particulièrement les chiffres de l’activité manufacturière régionale, ont montré une accélération de la reprise après un T4 2013 qui a pu laisser à désirer. L’inflation, autre facteur qui est à prendre en compte alors que les Etats-Unis connaissent un processus de désinflation, renoue avec la cible de la banque centrale progressivement. Le marché obligataire a d’ailleurs largement intégré l’éventualité d’une inflation proche de 2% dans un avenir proche.

De fait, le panorama économique américain conforte la stratégie actuelle de la FED qui est engagée dans un processus de retour à une politique monétaire orthodoxe. La réussite de cette approche dépendra étroitement de la capacité du FOMC à piloter conjointement la remontée des taux avec la poursuite de la courbe ascendante de la croissance. Objectif officiel pour 2014 à 3% mais qui pourrait être dépassé.

La diminution des rachats d’actifs à 65 milliards ne constitue pas une surprise pour le marché des changes car Ben Bernanke avait confirmé que, sauf indicateurs macroéconomiques allant dans le sens inverse, chaque réunion pourrait aboutir à une baisse des sommes allouées pour amplifier la liquidité sur le marché.

Pour le dollar américain cela devrait se traduire par un renforcement face à ses principales contreparties. L’évolution du Dollar Index en témoigne. Attention, toutefois, la probable décision du 29 Janvier n’est pas complètement intégrée dans les prix, ce qui signifie que l’USD pourrait encore gagner du terrain sur le Forex.
 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie