Press "Enter" to skip to content

Toujours rien du côté du plan Bernanke/Paulson

En ce vendredi matin, dans les échanges asiatiques, le dollar s’affichait toujours en recul face aux principales devises, notamment le yen, le franc suisse et la livre sterling. Toutefois, rien de bien inquiétant pour le moment.

En fait, le dollar a souffert de nouveau de la publication de mauvais chiffres et des derniers rebondissements concernant l’adoption du plan de sauvetage préparé par l’administration Bush.

Les dernières statistiques américaines ont fait état d’une chute des ventes de logements neufs en août, à leur plus bas niveau depuis 17 ans, d’une contraction des commandes de biens durables et d’une hausse des demandes hebdomadaires d’allocations chômage. Grosso modo, ces chiffres corroborent le ralentissement de la croissance et l’état de déprime de l’économie américaine diagnostiqués par Ben Bernanke il y a quelques jours devant le Congrès américain.

Par ailleurs, le dollar a également été légèrement pénalisé par l’absence d’accord sur le plan de sauvetage de Wall Street. Bien que de nombreux analystes pronostiquaient hier, comme nous l’avons d’ailleurs annoncé, un accord imminent, il semblerait que les parlementaires américains ne soient pas encore prêts à débloquer les 700 milliards de dollars demandés par l’administration Bush.

En dépit de la réception des candidats à la Maison Blanche hier soir, les pourparlers semblent piétiner. Il faudra attendre la fin de la journée pour avoir plus d’indications à ce sujet. De toute évidence, une adoption du plan en question, même si elle serait salutaire pour l’économie américaine, n’aurait un impact que très limité sur le cours du dollar face aux autres devises du marché des changes.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *