Press "Enter" to skip to content

Tour d’horizon de l’économie canadienne

En cette fin de semaine, nous réaliserons un focus sur la situation de l’économie au Canada. Nous nous intéresserons pour cela aux dépenses de consommation, à la fabrication, à l’emploi et à l’inflation et tenterons de voir les possibles effets de ces données sur le dollar canadien et le forex.

Dépenses de consommation
Le rapport de juin relatif aux ventes au détail a imprimé des résultats plus forts que prévu. En effet, c’est une augmentation de 1,1% qui a été enregistrée alors qu’on s’attendait à voir un petit rebond de 0,3%. Notez qu’en plus, les chiffres du mois précédent ont été revus à la hausse passant de 0,3% à 0,9%.
En fait, ce sont les chiffres des 6 derniers mois qui se sont révélés plus importants que prévu et dans la mesure où les ventes aux détails représentent un morceau important de l’activité économique global, il convient de les surveiller avec attention.

Fabrication
Tout comme les ventes au détail, les données relatives à la fabrication ont imprimé des résultats très positifs. En effet, après une forte hausse de 1,7% en mai c’est une augmentation de 0,6% qui a été enregistrée en juin. Des chiffres largement suffisants pour combler la petite baisse du mois d’avril (-0,2%). L’indice PMI a également marqué un rebond en juillet ce qui indique que l’économie canadienne est en pleine expansion.
Là encore, les chiffres de fabrication ont été impressionnants sur cinq des six derniers mois. De ce fait, la balance commerciale est redevenue excédentaire de l’ordre de 1,9 milliards de dollars canadiens. Les perspectives du secteur manufacturier sont donc plutôt fleurissantes.

Emploi
Si vous nous suivez régulièrement, vous savez que le dernier rapport sur l’emploi a été relativement décevant. Cependant, il s’agissait d’une erreur puisque dans les semaines qui ont suivi la publication, une révision a été faite (+ 41 700).
Malgré cette mise à niveau, il semble que le marché du travail canadien soit encore un peu à la traine. En effet, les éléments qui ont permis de faire passer le taux de chômage de 7,1% à 7% reposent principalement sur une chute du taux de participation. Ce n’est donc pas parce que plus de gens ont été embauchés que le chômage a baissé.

Inflation
Comme les chiffres de l’emploi, ceux de l’inflation se sont avérés assez décevants. L’Indice des prix à la consommation a enregistré une baisse de 0,2%, une première depuis près d’un an.

Avec des projections de PIB autour des 2,5%, l’économie canadienne se porte plutôt bien. Sur le forex, le dollar canadien devrait donc maintenir ses bons niveaux actuels.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *