Press "Enter" to skip to content

Trader les matières premières

Vous débuter sur les marchés financiers et vous ne savez pas vraiment sur lequel vous lancer ni sur quoi trader ? Nous vous proposons dans cet article de découvrir celui des matières premières.

Les matières premières, qu’est ce que c’est ?
On appelle matière première l’état brut d’un produit c’est à dire, sa forme avant toute transformation. On utilise ces matières pour la production de produits finis, d’énergie ou dans l’alimentation. Elles sont cotées en temps réel au même titre que les devises du forex, par exemple, et vous pouvez suivre leur évolution sur de nombreux sites internet. En anglais, les matières premières sont désignées par le terme « commodities ».

La classification des matières premières
Il existe quatre familles de matières premières, les métaux précieux, les minerais et métaux, les grains et les énergies.
Métaux précieux : or, argent, platine, diamant, palladium
Minerais et métaux : plomb, nickel, aluminium, cuivre, zinc, acier et cobalt
Grains et agriculture : blé, maïs, sucre, café, cacao, coton
Energies : pétrole, charbon, gaz et électricité


Ces matières premières s’échangent sur des marchés financiers plus ou moins importants. Le plus grand est incontestablement le CBGO à Chicago qui traite des céréales, mais il y en a d’autres, le NYMEX pour le pétrole, le LME pour l’aluminium ou encore le TOCOM pour le platine et la liste n’est pas exhaustive.
C’est l’indice REXECODE qui classe les matières premières et qui donne un aperçu du niveau de l’ensemble des prix en fonction de l’importance de la matière. Il se compose de la manière suivante : pétrole, pondération de 45,1% dans l’indice ; grains et agriculture, pondération de 25,8% ; minerais et métaux, pondération de 23% et métaux précieux, pondération de 6,1%.

Qui trade les matières premières ?
Pour les matières premières, il existe deux grandes catégories d’intervenants sur les marchés, les spéculateurs et les professionnels.
Les premiers prennent des positions sur les marchés sans répondre à une logique commerciale ou industrielle. Ils sont, cependant, indispensables car ils contribuent à améliorer le marché (efficacité et liquidité).
Les seconds sont des producteurs, des transformateurs ou des négociants. Ils cherchent tous à se protéger des variations défavorables des cours et leur présence sur les marchés leur permet de sécuriser les approvisionnements face aux risques de décalage des prix.
Si ces acteurs sont les principaux, sachez qu’il existe d’autres intervenants, on les appelle les intermédiaires (Goldman Sachs, JP Morgan, etc.).

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *