Press "Enter" to skip to content

Tribune du CEO de Saxo Banque

Ci dessous, voici la reproduction d’une tribune intitulée « Pourquoi les femmes sont-elles absentes des salles de marché? », rédigé par Pierre-Antoine Dusoulier, CEO de Saxo Banque. Elle devrait faire polémique a priori…

« Les femmes sont peu nombreuses dans les salles de marché. Moins de 3% des traders seraient des femmes. Est-ce le résultat de politiques RH volontairement machistes ou le reflet d’un manque d’intérêt du sexe dit faible pour ces métiers ?

Une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Cambridge montre que les performances des traders sont largement corrélées à leurs taux de testostérone, une hormone exclusivement masculine. Faudrait-il conclure à un avantage masculin génétique ? Certainement pas dans la mesure où cette étude démontre aussi le rôle de cette hormone dans la prise de risque inconsidérée, l’emballement de la victoire qui a mené tant de traders à la catastrophe.

A l’inverse, les femmes traders sembleraient faire preuve d’une plus grande profondeur d’analyse et d’une meilleure capacité à prendre du recul par rapport à une situation complexe. Il en résulterait des résultats plus constants … et moins d’accidents. L’analogie avec la conduite automobile est flagrante alors que les assurances ont reconnu depuis longtemps qu’une femme au volant présente un risque inférieur celui d’un homme.

Le faible nombre de femmes traders ne permet pas de conclure. Ont-elles réellement un comportement différent ? Sont-elles plus ou moins performantes ? Heureusement, les qualités professionnelles ne peuvent se catégoriser uniquement en fonction du sexe. Grâce à Internet et à la plate-forme de trading en ligne de Saxo Banque, il n’y a plus aucun frein à ce que les femmes soient des investisseurs actifs et profitent des opportunités offertes par les marchés.

Mesdames, que ce soit à titre privé ou professionnel, les portes du trading vous sont ouvertes. Reste à savoir comment vous appeler : une trader, une tradeuse, une tradrice … L’occasion de répondre à un petit questionnaire en ligne totalement anonyme »

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *