Trois arguments imparables validant notre vision haussière pour le dollar américain en 2014

En début d'année, l'équipe d'analystes devises de Forex.fr plaçait un niveau cible fin 2014 pour l'EURUSD à 1.25. Voici trois arguments imparables de BlackRock qui confirment notre vision d'un dollar américain fort dans les prochains mois:

1. L'économie américaine s'améliore substantiellement. Les récents indicateurs le prouvent, l'économie des Etats-Unis connait une expansion beaucoup plus rapide que celle des autres pays développés. Pour 2014, la croissance devrait dépasser 3% selon Janet Yellen, contre environ 2% pour le Japon et enfin un peu moins de 1% pour la zone euro.

3. La FED entame un retour à une politique monétaire plus orthodoxe. Alors que d'autres banques centrales ont annoncé maintenir pour longtemps ou envisagent de nouvelles mesures d'assouplissement, la FED a entamé ce mois-ci le Tapering. A en croire le nouveau vice-président de la banque centrale américaine, Stanley Fischer, la réduction du montant mensuel des rachats d'actifs va se poursuivre dans les prochains mois, à un rythme plus soutenu encore. A l'inverse, le consensus table pour la zone euro sur une amplification du dispositif en place, au minimum avec une troisième LTRO, et le Japon n'aura d'autre choix que pour atteindre son objectif d'inflation à 2% d'affaiblir encore davantage le yen.

dollar US_2

En début d’année, l’équipe d’analystes devises de Forex.fr plaçait un niveau cible fin 2014 pour l’EURUSD à 1.25. Voici trois arguments imparables de BlackRock qui confirment notre vision d’un dollar américain fort dans les prochains mois:

1. L’économie américaine s’améliore substantiellement. Les récents indicateurs le prouvent, l’économie des Etats-Unis connait une expansion beaucoup plus rapide que celle des autres pays développés. Pour 2014, la croissance devrait dépasser 3% selon Janet Yellen, contre environ 2% pour le Japon et enfin un peu moins de 1% pour la zone euro.

3. La FED entame un retour à une politique monétaire plus orthodoxe. Alors que d’autres banques centrales ont annoncé maintenir pour longtemps ou envisagent de nouvelles mesures d’assouplissement, la FED a entamé ce mois-ci le Tapering. A en croire le nouveau vice-président de la banque centrale américaine, Stanley Fischer, la réduction du montant mensuel des rachats d’actifs va se poursuivre dans les prochains mois, à un rythme plus soutenu encore. A l’inverse, le consensus table pour la zone euro sur une amplification du dispositif en place, au minimum avec une troisième LTRO, et le Japon n’aura d’autre choix que pour atteindre son objectif d’inflation à 2% d’affaiblir encore davantage le yen.

3. La sur-évaluation des devises face à l’USD. En termes de parité de pouvoir d’achat, il ne fait aucun doute que la grande majorité des devises de l’OCDE est nettement sur-évaluée face au dollar américain. Pour ce qui est du franc suisse et du dollar australien, la sur-évaluation est de l’ordre de 25% au moins tandis que pour le dollar canadien et la livre sterling il s’agit d’environ 15%. La sur-évaluation de l’euro est en revanche plus mineure, de 5%. La seule devise qui pourrait réellement s’apprécier face à l’USD est le yen mais son potentiel à ce niveau est nul du fait de la politique monétaire japonaise.

Tout porte à croire que l’année 2014 sera celle du dollar roi.
 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie