Press "Enter" to skip to content

Trois différences majeures entre le compte démo et le compte réel qui entraînent des pertes importantes

En tant que débutant sur le marché des changes, on vous a certainement encouragé, à raison, à s’entrainer en compte démo avant de passer en compte réel. A travers le compte de démonstration, un trader peut acquérir les bases nécessaires pour se lancer ensuite, pour de vrai, sur le marché équipé d’un solide plan de trading et d’une stratégie de money management à toute épreuve. Après avoir passé suffisamment de temps en démo, et avoir constaté une réelle aisance à accumuler les traders gagnants, il est normal de vouloir passer en réel. Fort de l’expérience acquise, on peut légitimement espérer remporter le gros lot. Malheureusement, ce n’est bien souvent pas le cas car les traders oublient qu’il y a quelques différences majeures entre les deux types de compte de trading qui peuvent avoir un impact substantiel sur les gains et les pertes.

1. En réel, les émotions sont sur-dimensionnées

En mode démonstration, le trader a eu l’occasion d’expérimenter une grande variété d’émotions, le stress, la fatigue ou encore l’excitation. Toutefois, ces émotions n’ont souvent rien à voir, en termes d’intensité, par rapport à ce qu’un trade peut expérimenter en mode réel. En effet, le stress peut atteindre souvent des niveaux élevés, c’est pourquoi il convient de bien gérer cet aspect du trading. Prendre son temps pour passer du mode démo au mode réel est essentiel pour mettre sur pied un plan de trading crédible mais c’est aussi important pour se préparer psychologiquement.

2. Le risque de pertes est bien réel

En mode démo, les pertes apparaissent bien sur l’écran de l’ordinateur mais le trader sait qu’au final il n’a perdu que de l’argent fictif. Cela peut énerver, porter un coup à l’égo mais il n’y a rien de bien grave. En mode réel, le trader investit l’argent qu’il a souvent mis beaucoup de temps à mettre de côté. Par conséquent, le risque de pertes est bien réel et c’est bien souvent cela qui conduit le trader à céder au stress et à ses émotions, avec des conséquences inévitablement négatives pour ses trades.

3. La tentation de s’écarter de son plan de trading

Sous l’effet de la pression, le trader, souvent quand il débute en réel, est conduit à modifier son plan de trading en cours de route. C’est-à-dire bouger ses stop loss ou ses take profit, ouvrir des positions sans avoir pris le temps de bien analyser les indicateurs techniques et fondamentaux etc…La conséquence directe est souvent des pertes qui peuvent conduire à une réelle faillite personnelle.

Pour éviter une telle mésaventure, il faut déjà mettre toutes les chances de son côté quand on se lance en mode réel, avec un bon plan de trading qui a fait ses preuves en démo et une stratégie de money management pour faire face au risque. Gérer l’aspect psychologique du trading est essentiel également. On ne pourra jamais totalement apprendre à gérer ses émotions, à moins d’être un psychopathe. Toutefois, on peut mettre faire son possible pour gérer la pression du marché en:

– s’isolant au maximum pour se concentrer sur l’évolution des prix (certaines personnes ont besoin de calme, d’autres écoutent de la musique pour se détendre, il suffit de trouver ce qui convient le mieux)

– tenant un journal de trading qui va permettre d’éviter de s’écarter de son plan de trading et de savoir exactement où on en est au niveau des positions

– n’hésitant pas à renouer avec le mode de démonstration à tout moment si on constate des lacunes, au niveau du plan de trading ou de la gestion du stress

– se focalisant sur ce qui compte, c’est-à-dire le processus d’amélioration des gains et de la technique et non pas les profits immédiats qui viennent avec une plus grande maîtrise du trading et nécessitent donc du temps

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *