Press "Enter" to skip to content

Un euro en baisse quasi-généralisée

L’euro est en baisse quasi-généralisée aujourd’hui encore, dans un contexte marqué par les propos de Ben Bernanke hier devant le Congrès et plusieurs annonces macroéconomiques, notamment outre-Manche. Passage en revue de la tendance pour chacune des contreparties majeures de la monnaie unique:

Face au dollar américain:

Hier, Ben Bernanke prenait le contre-pied des attentes des cambistes. Il avait annoncé la réduction du QE 3 américain en cas d’amélioration de l’emploi, il l’a refait hier. Cependant, cette fois-ci, il a bien insisté sur le fait que l’économie américaine ne remplissait pas les conditions annoncées et qu’il poursuivrait donc sa politique accommodante. Pas de quoi rassurer les marchés qui prévoyaient un dollar reprenant du poil de la bête. Toutefois, il s’est permis de rappeler que, comme promis, le dispositif serait réduit avant la fin de l’année. L’effet est immédiat: la paire EUR/USD a été très volatile la journée, pour finalement amorcer un mouvement A B C baissier cette nuit. Malgré un second mouvement baissier jusqu’à 1.3076, la paire est repartie vers les 1.31. Pour résumer, le marché essaie de bien comprendre la position de la FED, qui envoie des signaux ambigus, d’où la volatilité qui demeure.

Face à la livre sterling:

En à peine deux heures, les ventes au détail britanniques ont fait leur effet! La livre sterling s’apprécie face à l’euro qui chute de 0.8645 à 0.8602! La paire semble à l’heure actuelle se conforter autour des 0.8610 avec une fin de séance en approche..

Face au yen japonais:

Là encore, l’euro subit les effets de la politique japonaise. La BoJ s’accroche à maintenir des taux bas afin d’éviter un retour à une situation de déflation et afin de parvenir à atteindre son objectif d’inflation de 2%. La paire gagne plus de 7.2% depuis cette nuit. Il s’agit de l’effet des publications du compte-rendu de la BoJ, confirmant le maintien d’un politique monétaire expansionniste, sans réelle surprise pour le marché des changes.

Face au franc suisse:

L’euro s’est engagé dans un net mouvement haussier dès 6h ce matin. La devise européenne ne promet pas de rester au niveau des 1.268, des comportements bearish apparaissent. Rappelons que la Suisse a signé un accord de libre-échange avec la Chine qui lui permettra d’importer moins cher et exporter davantage, profitant ainsi à la croissance de la confédération, c’est certainement une donnée qui est également prise en compte par le marché, notamment par ceux qui tradent en fonction des fondamentaux.

Demain paraîtront l’indice espagnol des prix à la consommation, mais surtout les PPI mensuel et annuel allemands. Le consensus établit des chiffres qui pourraient inciter les autorités monétaires européennes à baisser davantage encore leurs taux. C’est un euro baissier qui devrait pointer son nez dès 10h demain, confirmant la tendance des derniers jours.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *