Press "Enter" to skip to content

Une paire euro/dollar à l’heure de Noël malgré la falaise fiscale

Les indicateurs économiques américains sont plutôt dans le rouge ces temps-ci, et cela s’est encore vu ce lundi avec un indicateur de confiance des producteurs américains (Empire State Manufacturing) qui s’est fortement dégradé contrairement aux anticipations des analystes (-8.1 contre -0.7 attendu).

Rappelons quand même que la semaine dernière n’a pas été particulièrement favorable au dollar suite notamment aux l’annonce de la FED d’augmenter ses rachats de titres auprès des banques (donc création monétaire).

A noter aussi que la question du “fiscal cliff” n’est toujours pas réglée. D’ailleurs Nouriel Roubini a déclaré qu’il s’attendait à une chute depuis le haut de la falaise pour les Etats-Unis. Bien-sûr c’est l’un des économistes les plus pessimistes depuis quelques générations, ce qui incite à modérer l’interprétation de ses propos, mais il faut garder à l’esprit qu’en 2005 il annonçait déjà la bulle immobilière qui donna naissance à la crise des subprimes.

Cette semaine proche de la fin d’année civile ne compte que peu d’indicateurs influents sur notre cross. En voici les principaux concernant le dollar: les demandes de permis de construire (Mercredi) ainsi que les commandes de biens durables (Vendredi).

En Zone Euro, la situation semble lentement se stabiliser sur le plan économique avec notamment une très légère détérioration de l’indice manufacturier allemand en fin de semaine dernière. La baisse de l’inflation depuis quelques mois peut être aussi vu comme un signe d’une certaine stabilité.

Cependant, le contexte politique inquiète les marchés. Les tensions politiques en Italie ainsi que la récente déclaration de Mme Merkel qui doute de la pérennité du modèle social européen n’arrangent pas les choses.

Au niveau des indicateurs économiques on pourra porter attention au climat des affaires allemand demain.

Dans ce contexte difficile un léger avantage semble donc être pour la zone, dont les échéances sont moins proches qu’aux Etats-Unis.

Analyse technique:

Après s’être fortement apprécié la semaine dernière (+2.21%), l’EUR/USD a adopté une configuration sans tendance en ce début de semaine avec une évolution comprise entre 1.3176 et 1.3146 qui représentent respectivement ses résistance et support.

La situation macro économique nous donne peu d’indications sur une réelle tendance à venir pour cette semaine, ce qui nous laisse trois scénarios possibles:

• le plus probable est un maintien dans le tunnel décrit par les résistance et support précédemment. En effet les volumes faiblissent sur les marchés en cette fin d’année et les indicateurs attendus sont peu nombreux et avec un impact limité.

• En cas de poursuite de la montée du cours et de franchissement de la résistance des 1.3176 de manière conséquente, le cours aura pour cible 1.3228 qui sera la nouvelle résistance de cette tendance haussière. Ce scénario n’est possible qu’en cas de nouvelles craintes sur l’économie américaine ou de très bons indicateurs dans la zone euro.

• En cas de nette fracture à la baisse du support des 1.3146, le cross pourrait venir corriger la hausse de vendredi et se diriger vers le support suivant des 1.3074, puis vers les 1.2977.

Gardez à l’esprit que des indicateurs de type RSI (Relative Strenght Index) sont particulièrement utiles en cas de marché sans tendance claire.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *