Press "Enter" to skip to content

Vendredi calme sur le marché des devises

Coincée entre le Nouvel An et le week-end, cette journée de vendredi s’annonce plutôt extrêmement calme avec un volume d’échanges considérablement réduit.

La tendance semble désormais s’inverser pour l’euro puisque, pour son premier jour de l’année, la monnaie unique européenne s’affiche en recul face à la devise américaine. Pour les cambistes qui ont parié sur une reprise du dollar, il semblerait que les semaines qui s’annoncent vont être cruciales. En effet, il est probable que la tendance s’inverse pour l’euro qui avait repris l’ascendant sur le dollar à l’approche des fêtes de fin d’année. Les cambistes devraient de plus en plus se concentrer sur les fondamentaux de l’économie de la zone euro qui, à l’instar de celle des Etats-Unis, est entrée techniquement en récession. Le changement d’administration outre atlantique, avec les espoirs qui accompagnent la prise de fonction du président Obama, pourrait également être un facteur crucial dans la reprise du dollar, surtout si cette prise de fonction, somme tout symbolique, s’accompagne de mesures économiques concrètes qui pourraient rassurer les investisseurs dans la capacité de l’économie américaine à surmonter rapidement et sans trop de dégâts la crise actuelle.

Concernant la livre sterling, elle évolue toujours aujourd’hui à des plus bas face à l’euro, sans toutefois avoir encore atteint la parité avec la devise européenne. Cependant, d’un commun accord, les acteurs du marché des changes affirment que ce n’est plus qu’une question de jours avant que la parité ne soit atteinte.

Enfin, pour conclure, voici quelques nouvelles en provenance du Zimbabwe, pays qui est confronté à une hyperinflation inouïe du fait de l’atonie et de l’incompétence flagrante des autorités. D’après un quotidien officiel, le dollar américain vient d’évincer la monnaie locale dans le règlement des échanges commerciaux. Evidemment, ce n’est pas une réelle surprise et, bien que les proportions soient énormes, cet épisode rappelle étrangement la crise économique de 1998, pendant laquelle le dollar américain avait évincé le rouble en Russie.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *