Press "Enter" to skip to content

Voici l’homme fort de la zone euro

Nouveau gouvernement de vaste coalition conduit par Angela Merkel, croissance sur de bons rails, l’Allemagne affirme une fois de plus, en 2013, son rôle de leader de la zone euro.

Alors que les perspectives économiques pour la France restent inquiétantes aux yeux de nombreux analystes financiers (à ce propos: Six leçons à retenir sur l’économie française et la Bourse de Paris en 2013), l’Allemagne est pleinement en mesure de diriger l’Union Monétaire comme bon lui semble. Son modèle, qui est pourtant loin d’être parfait, fait d’ailleurs de plus en plus d’émules, y compris de ce côté-ci du Rhin.

Un nouvel indicateur macroéconomique a récemment conforté l’optimisme allemand. En effet, la confiance des investisseurs est à un plus haut de sept ans à en croire l’indice ZEW.

La crise financière mondiale semble avoir fini de nuire aux Allemands.

L’indice ZEW de novembre était à 54.6, pour décembre, il a réussi un bond à 62.0.

C’est un niveau bien au-dessus de celui de 55.0 qui était attendu par le consensus du marché.

Cet indicateur fait suite à un indice PMI composite pour le pays, publié lundi, qui signalait une accélération très nette de l’activité dans la première économie de la zone.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *