Press "Enter" to skip to content

Wall Street pèse sur la devise américaine

Bien que le dollar s’affiche en ce jeudi matin en hausse face à la monnaie unique européenne sur le marché des changes, cette hausse du dollar n’est en aucun cas le reflet d’une meilleure santé de la devise américaine.

En effet, l’instabilité géopolitique, caractérisée par le coup d’éclat de l’Iran, et la dégringolade de Wall Street hier pèsent très lourdement sur le cours du dollar sur le marché des devises.

En effet, les craintes concernant une nouvelle hausse du prix du baril de pétrole ont ressurgi dans les esprits à la faveur de l’escalade entretenue par le régime iranien. La conférence de presse de l’OPEP aujourd’hui, concernant les perspectives pour 2008, pourrait éventuellement calmer un temps les esprits.

Par ailleurs, la chute de Wall Street a inquiété les marchés qui furent surpris de la plutôt bonne résistance du dollar. En effet, le Dow Jones a affiché hier une perte de 2,08% et le Nasdaq composite de a cédé 2,60%. Les spécialistes considèrent désormais que Wall Street est entré dans une phase de pessimisme accentué qui se caractérise par une baisse de plus de 20% du marché par rapport à son pic.

Enfin, conséquence directe de ce climat d’incertitude, le marché des devises affiche une certaine instabilité alors que la décision du comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre est attendue dans la journée. A l’unanimité, les cambistes s’attendent à ce qu’elle adopte le statu quo, cherchant d’abord à s’assurer que la hausse de l’inflation n’induise pas des tensions inflationnistes sur le long terme.

Afin de faire les bons trades cet après midi, il faudra veiller, concernant le dollar, la publication des demandes hebdomadaires d’allocation chômage aux Etats-Unis et le discours de Ben Bernanke et Henry Paulson devant le Congrès américain.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *