WikiLeaks révèle les marchandages des banques centrales

Le site internet WikiLeaks poursuit ses révélations. Quelques jours après avoir révélé les malversations d'Omar Bongo via la BCEAC au profit des partis politiques français, le célèbre site a révélé que la banque centrale irlandaise avait réclamé à la Réserve Fédérale américaine en plein effondrement du système financier du pays en 2008 une aide d'un milliard de dollars.

Le gouverneur Oddsson s'était adressé directement à Timothy Geithner, qui était à l'époque président de la Fed de New York. En pleine crise systémique dans le pays, alors que les trois principales banques nationales sont en train de sombrer tel le Titanic, l'Islande n'a d'autre recours que de se tourner vers ses alliés. Les américains ont notamment toujours été très proches de l'île en raison du maintien d'une base militaire très importante sur le territoire, dont l'intérêt stratégique a été réduit avec la disparition de l'URSS.
wikileaksscreen
Le site internet WikiLeaks poursuit ses révélations. Quelques jours après avoir révélé les malversations d’Omar Bongo via la BCEAC au profit des partis politiques français, le célèbre site a révélé que la banque centrale irlandaise avait réclamé à la Réserve Fédérale américaine en plein effondrement du système financier du pays en 2008 une aide d’un milliard de dollars.

Le gouverneur Oddsson s’était adressé directement à Timothy Geithner, qui était à l’époque président de la Fed de New York. En pleine crise systémique dans le pays, alors que les trois principales banques nationales sont en train de sombrer tel le Titanic, l’Islande n’a d’autre recours que de se tourner vers ses alliés. Les américains ont notamment toujours été très proches de l’île en raison du maintien d’une base militaire très importante sur le territoire, dont l’intérêt stratégique a été réduit avec la disparition de l’URSS.

Plusieurs pays et organisations internationales mettent la main à la poche afin de sauver l’Islande, notamment le FMI qui prête très rapidement 2.1 milliards de dollars. L’aide réclamée à la Fed américaine a reçu en revanche une fin de non recevoir. Les documents publiés par WikiLeaks ne révèlent pas les raisons du refus américain.

En tout cas, dans les jours qui ont suivi le refus à l’Islande, Washington n’a pas hésiter à ouvrir des lignes de crédit temporaires entre la Fed et les banques centrales de divers pays partenaires, notamment celles du Danemark, de Singapour, du Mexique, du Brésil ou encore de Nouvelle-Zélande. Au total, ce sont plusieurs centaines de milliards de dollars qui ont été prêtés à ces pays. Mais pas à l’Islande…

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie