Press "Enter" to skip to content

Zoom sur le FOMC, “Federal Open Market Committee”

Grand événement de la journée d’hier, 19 février 2014, la publication du procès-verbal de la réunion FOMC de la Réserve Fédérale des Etats-Unis.
Comme à chaque fois, cette information n’a pas manqué d’avoir des répercussions sur le marché des changes.

C’est pour nous l’occasion de réaliser dans un premier temps un focus sur la réunion de la FOMC, sa composition, ses attributions,…
Nous nous attacherons dans un second temps à décrypter les informations majeures de la session d’hier.

Le FOMC, qu’est-ce-que c’est ?

Le sigle désigne le Comité de Politique Monétaire de la Réserve Fédérale des Etats-Unis, il réunit, huit fois par an, les membres du bureau des gouverneurs des banques centrales des Etats Fédéraux de tout le pays. La mission du FOMC est de donner l’impulsion de la politique monétaire américaine en déterminant par exemple les variations du taux directeur de la FED qui influencent directement la tendance des actions américaines.

Plus que le seul marché américain, c’est sur l’ensemble du forex que se répercute les conséquences de la publication de chaque procès-verbal de réunion. L’influence sur le marché des changes peut s’expliquer par différentes raisons. Ces comptes rendus sont à chaque fois l’occasion d’apprendre de nouvelles informations sur la politique monétaire américaine actuelle et c’est aussi un bon moyen de saisir d’éventuels indices concernant les directions à venir.

Notons que ce procès-verbal ne comprend pas d’analyse économique complète et ne révèle pas non plus s’il y a eu, ou non, des divergences majeures entre les membres du comité au cours de la réunion. Les prévisions économiques de la FED son publiées quatre fois par an (janvier, avril, juin et octobre). Le compte-rendu d’hier ne comportait donc pas d’analyse économique complète.

Ce qu’il faut retenir du procès-verbal de la réunion FOMC de la FED

Le taux de chômage approchant les 6.5%, le comité pourrait bientôt changer son orientation concernant le taux des fonds fédéraux.

Plusieurs points de vue ont été exprimés concernant la forme que devait prendre cette nouvelle orientation. Certains participants ont préconisé des orientations quantitatives, à l’image des seuils existants, tandis que d’autres préféraient une approche qualitative qui apporterait des informations supplémentaires concernant les facteurs qui guideront les décisions stratégiques du comité. Il a également été suggéré que les risques pour la stabilité financière devaient apparaître de façon plus explicite dans la liste des facteurs sur lesquels s’appuient les décisions relatives au taux des fonds fédéraux. Enfin, selon certains, les directives à suivre devraient donner plus d’importance à la volonté du comité de maintenir des taux bas si l’inflation persiste durablement en dessous de 2%.

Concernant les marchés émergents et les événements récents dans ces pays, les membres du comité ont estimé que les effets de la volatilité récente des marchés financiers n’avaient pas été assez importants pour avoir un effet significatif sur les perspectives globales des économies. Il faudra cependant opérer une surveillance toute particulière de ces marchés. 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *