Les nouvelles économiques du 15 juin en bref

moodys_ireland_july022009.jpg

–    Les marchés américains ont réagi négativement à la baisse de la note de crédit de la Grèce au statut de « junk bond » par Moody’s.

–    L’Euro s’affaiblit modestement face au dollar.

–    Les devises scandinaves restent stables face à l’euro.

–    Les marchés asiatiques ont terminé en général en légère baisse, après avoir eu une session de montagnes russes.

Le sentiment positif général sur les marchés américains a été effacé suite à la baisse par Moody’s de la note de crédit de la Grèce de 4 rangs, de A3 à Ba1, une baisse très agressive qui replace la crise de la dette européenne au centre de l’ordre du jour financier et économique. 

Moody’s a dit que les risques macroéconomiques et de mise en application du programme de soutien de l’Union européenne et du FMI sont « substantiels et plus en ligne avec une notation de Ba1 ».

La Grèce est d’ores-et-déjà au niveau de « junk » chez S&P, et après ce qui s’est passé hier, les obligations grecques vont être exclues d’un grand nombre d’indices d’obligations souveraines, qui sont utilisés par de nombreux investisseurs comme benchmark. Ce nouveau développement devrait mettre encore plus de pression sur les obligations souveraines de l’Union européenne, bien que leur pondération dans les indices doive augmenter.
L’indice S&P500 était en hausse de 1% en début de session mais à la fin de la journée, on enregistrait une baisse de 0.2%.

En Asie, les marchés actions ont suivi initialement le sentiment négatif des marchés américains, avant de rebondir une première fois vers une hausse marquée, avant que le sentiment ne change à nouveau de direction pour finir en très légère hausse. Il semble en tout cas que cette fois, l’effet grec n’ait pas été trop grave, bien que le momentum positif ait été stoppé, ce que l’on peut attribuer à l’habitude des marchés de la situation et au fait que Moody’s a été perçu comme en retard sur ses concurrents pour prendre une décision déjà intégrée par le marché.

Ceci étant, l’annonce de Moody’s a tout de même rappelé aux investisseurs que la situation européenne restait problématique, ce qu’il faut prendre en considération.

Sur le marché des changes, l’euro a reperdu face au dollar ce qu’il avait gagné hier durant la journée. Après s’être approchée de 1.23, la monnaie unique se traite de nouveau en-dessous de 1.22, où il est resté durant les heures de trading asiatique.

La paire EUR/USD a évolué ces derniers jours de manière plus positive pour l’euro mais à notre sens, il semble qu’il s’agisse plus d’un rebond technique que d’un changement de sentiment en défaveur du dollar. Ceci dit, la possibilité d’appréciation du billet vert semble malgré tout être assez limitée à court terme. Il faudra probablement attendre un peu et avoir quelques nouvelles fraiches pour reprendre la tendance baissière.

Ceci dit, la volatilité reste très modeste au regard de ce qu’on a vu ces dernières semaines. La paire USD/JPY est restée stable autour du niveau de 91.5 sur le trading asiatique. Le SEK a eu une journée assez mouvementée face  à l’euro mais en fin de compte, il est resté aux alentours de 9.62, non loin de ses niveaux d’hier. Le NOK a connu des hauts et des bas aux alentours du niveau de 785.

N’oubliez pas vos stops !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé