La newsletter du marché des changes

newsletter_big.jpg

La semaine qui vient de s’écouler a marqué le retour en force de la monnaie unique européenne. Il est toujours assez ironique de constater qu’une devise réussit à rebondir brillamment alors que de nombreux experts prédisaient son naufrage.

Il y a à peine quelques semaines, l’euro était au plus bas, nombreux prédisant qu’elle allait atteindre son niveau de lancement en 1999. La zone euro semble, apparemment, réserver quelques surprises puisque l’euro a réussi à gagner face au dollar depuis près d’un mois 9.5%, parvenant en cette fin de semaine à se rapprocher de 1.30 dollar.

Plusieurs facteurs internes mais surtout externes expliquent cette remontée de la paire EUR/USD.

D’abord, le début de semaine fut marqué par des évènements économiques dans la zone euro qui ont renforcé le mouvement haussier de la devise. En effet, l’Allemagne a annoncé une réduction rapide de son déficit à 3% tandis que les fameux PIIGS ont tous réussi leurs émissions de bons du trésor. La crise de la dette des Etats semble s’atténuer car les investisseurs reconnaissent que la zone euro est encore loin de l’implosion et que ce problème budgétaire est presque inhérent à tous les pays développés. Les déboires du Japon cette semaine en témoignent.

Par ailleurs, l’euro a beaucoup capitalisé, à l’instar du yen, sur les inquiétudes grandissantes parvenant des Etats-Unis. Des rumeurs de toutes sortes circulent sur l’économie américaine, ces rumeurs étant habilement alimentées par des indicateurs très mitigés. Ainsi, certains s’attendent à une récession en W outre-Atlantique tandis que d’autres prédisent une déflation. Ces deux scénarios catastrophes sont très loin de la réalité. En fait, l’économie américaine subit une phase de ralentissement qui est aussi perceptible dans la zone euro. Cette phase de ralentissement se traduit par une révision à la baisse des perspectives de croissance et aussi par une forte difficulté à juguler le chômage. Cependant, une nouvelle récession semble un scénario à écarter, de même qu’une déflation comme en témoignent les chiffres de l’inflation.

Ces inquiétudes font cependant l’affaire aussi du yen qui a gagné près de 2.3% sur la semaine selon les chiffres publiés par Saxo Banque .

La monnaie unique européenne a également progressé face aux autres devises, surtout face à la livre sterling avec une hausse de 4.40% depuis fin juin et face au franc suisse avec une hausse de 3.50% sur la même période.

Le rallye haussier de la monnaie unique européenne devrait cependant se calmer après cette forte hausse sur la semaine qui vient de s’écouler. Pour autant, les perspectives d’avenir s’éclaircissent pour la monnaie unique européenne, surtout face au billet vert.

Rejoignez la communauté forex.fr sur Facebook et Twitter en un clic!


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé