Les nouvelles économiques du 1er novembre 2010

espagne
Quelques nouvelles de l’Espagne alors que la crise de la dette souveraine refait surface. Le rythme de l’inflation dans le pays a de nouveau augmenté en octobre, à 2.2% sur douze mois contre 2.1% en septembre et seulement 1.8% en août. L’inflation a ainsi atteint un plus haut niveau depuis novembre 2008, date qui a marqué l’entrée en récession du pays.

Bonne nouvelle toutefois du côté du chômage puisqu’il a baissé au troisième trimestre, pour la première fois depuis mi-2007, passant sous la barre symbolique des 20%. Le taux de chômage reste toutefois très élevé dans le pays, proche de son niveau de fin 1997. De l’été 2007 à cette fin d’année, le taux de chômage est passé de 7.95% à 19.79%.

Par ailleurs, autre pays qui soulève des inquiétudes, le Portugal. Après être venu au secours de la Grèce, Pékin pourrait désormais se tourner vers Lisbonne. Dans un entretien accordé au Financial Times, le secrétaire d’Etat au Trésor du Portugal a souligné que son pays est disposé à se rapprocher de la Chine, à quelques jours de la visite du président Hu Jintao.

Enfin, quelques nouvelles de la taxe bancaire qui a finalement été votée par les députés allemands en fin de semaine dernière. Selon les prévisions de Berlin, cette taxe pourrait rapporter jusqu’à 1.5 milliard d’euros, et a pour objectif le secours des établissements financiers en cas de nouvelle crise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé