Sarah Palin, « Mama Grizzly », critique l’Easing Quantitative 2 de la Fed

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Ancien gouverneur de l'Alaska, nouvelle égérie du Mouvement Tea Party, et maintenant star de la téléréalité, Sarah Palin occupe le devant de la scène en permanence dans la perspective des prochaines élections présidentielles qui s'annoncent assez difficiles pour le clan Obama.

Surfant depuis le début de sa carrière sur un sentiment anti-establishment et sur une critique acerbe de Washington et de ses dérives, Sarah Palin a saisi, depuis deux semaines, toutes les opportunités pour clouer au pilori l'actuel président de la Fed, Ben Bernanke, et la politique qu'il mène.

L'ancien colistière de John McCain n'est pas connue pour apprécier les agrégats monétaires mais, en tant qu' « américaine moyenne », comme elle aime à se présenter, elle se préoccupe de l'avenir de son pays. Et surtout de son avenir économique. Le bilan économique du président Obama n'est guère reluisant et ne peut pas être imputé uniquement aux deux mandats de Bush, ce qui aide grandement Sarah Palin.
SarahPalinDR
Ancien gouverneur de l’Alaska, nouvelle égérie du Mouvement Tea Party, et maintenant star de la téléréalité, Sarah Palin occupe le devant de la scène en permanence dans la perspective des prochaines élections présidentielles qui s’annoncent assez difficiles pour le clan Obama.

Surfant depuis le début de sa carrière sur un sentiment anti-establishment et sur une critique acerbe de Washington et de ses dérives, Sarah Palin a saisi, depuis deux semaines, toutes les opportunités pour clouer au pilori l’actuel président de la Fed, Ben Bernanke, et la politique qu’il mène.

L’ancien colistière de John McCain n’est pas connue pour apprécier les agrégats monétaires mais, en tant qu’ « américaine moyenne », comme elle aime à se présenter, elle se préoccupe de l’avenir de son pays. Et surtout de son avenir économique. Le bilan économique du président Obama n’est guère reluisant et ne peut pas être imputé uniquement aux deux mandats de Bush, ce qui aide grandement Sarah Palin.

En décidant de recourir à la planche à billet, la Fed a fourni de nouvelles munitions à Palin. Reprenant des propos déjà tenus par des économistes influents, comme Lacker ou encore Warsh, mais aussi par des pays alliés, comme l’Allemagne, Sarah Palin a stigmatisé une croissance assistée par un énième stimulus et qui aura pour conséquence d’inscrire durablement dans le paysage économique américain une forte appréciation des prix à la consommation.

Pour une fois, Sarah Palin n’a pas faux. Mais elle n’a rien inventé non plus. La décision de la Fed n’est sûre en aucune façon de relancer durablement l’économie américaine et elle pourrait seulement aboutir à un regain d’inflation dommageable à la consommation, principal moteur de la croissance US. Sans évoquer non plus les conséquences de cette politique monétaire généreuse vis à vis du reste du monde…

Palin a flairé, en femme instinctive, l’occasion qui se présentait à elle et a vertement critiqué, tout au long de ses récents discours, et via son profil Facebook, l’attitude dispendieuse de la Fed. Elle n’a pas hésité à monter au créneau lorsque Barack Obama a défendu la politique de la Fed, reprenant des poncifs mensongers afin d’apaiser le reste du monde.

L’offensive de Sarah Palin s’explique surtout par la culture qui l’imprègne, cette forte méfiance vis à vis de l’establishment et de ce qui se passe à Washington, rejoignant ainsi le pessimiste des libertariens au sujet de la Fed. Cependant, son scepticisme vis à vis de l’action de la banque centrale américaine rejoint aussi des avis communément admis dans une partie de l’élite économique et financière mondiale, considérant que les Etats-Unis font désormais peser plus de risques sur la croissance mondiale qu’autre chose.

Palin n’est certainement pas une idéologue mais elle sait parfaitement communiquer et surfer sur les  évènements qui font l’actualité. Pour une fois, force est de reconnaître que le scepticisme de Palin par rapport à Bernanke est partagé aussi par notre rédaction.

No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé