La revue ecofin du 4 mai 2011

franc_suisse
Bilan du marché des changes du 3 mai 2011

– Le billet vert toujours en recul face à un euro revigoré

– Record du franc suisse face au dollar

– Baisse des devises matières premières

Pour la deuxième séance consécutive, hier, le dollar américain a chuté face à l’euro, les investisseurs redoutant que la Fed ne soit très à la traîne par rapport à la BCE en termes de relèvement des taux directeurs. Selon de nombreux économistes, à moins que la Fed ne change de position ou que la crise de la dette souveraine en Europe n’enfle réellement, rien ne semble en mesure d’inverser la tendance actuelle sur l’EUR/USD ce qui pourrait permettre rapidement à la paire d’atteindre 1.50 dollar. Sur la séance d’hier, le billet vert s’est déprécié de 0.2%, l’euro ayant atteint lundi soir un plus haut niveau depuis décembre 2009, au-dessus de 1.49 dollar.

Exception faite du dollar, les autres valeurs refuge ont considérablement augmenté au cours de la séance d’hier, spécialement le yen et le franc suisse en raison de tensions au niveau géopolitique liées au décès du chef d’Al-Qaeda. Dans la foulée, le franc suisse a atteint en cours de séance un plus haut niveau historique face au dollar.

Parallèlement, les devises matières premières ont baissé pour la deuxième séance consécutive. L’Aussie, qui n’a pas été affecté par le maintien des taux directeurs à leur niveau par la RBA, a chuté de 0.5% après une chute rapide de 0.9% plus tôt en séance. De son côté, le kiwi a baissé de 0.5% également face au dollar américain.

Enfin, la livre sterling a connu une très mauvaise séance, en raison de la chute de l’indice PMI manufacturier britannique. La baisse de la devise britannique fut de 0.9% face à l’euro et de 0.8% face au dollar. Le GBP n’a pas non plus été aidé par les propos du gouverneur King qui a affirmé que le niveau élevé de la dette pose des défis économiques majeurs qui pourraient être accentués en cas de hausse des taux directeurs. Dans ce contexte, alors que la BoE doit se réunir le 5 mai, il est probable que les taux resteront inchangés, pour mai mais aussi pour les mois à venir. Un maintien des taux à leurs niveaux actuels devraient accentuer la baisse de la livre sterling, les cambistes choisissant de vendre la devise pour acheter des devises plus rémunératrices.

Les perspectives pour la séance du 4 mai

Aujourd’hui, la séance devrait être un prolongement de celle de la veille, avec un renforcement de l’EUR/USD, dopé par une hausse prévue de l’indice PMI Services dans la zone euro, et des chiffres plutôt moyens aux Etats-Unis, notamment le rapport sur l’emploi ADP. La livre sterling devrait aussi poursuivre sur sa tendance baissière, poussée par une baisse prévue de l’indice PMI construction, bien que cet indice n’ait toujours qu’un impact mineur sur les échanges.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé