Caracas va accorder de nouvelles licences aux courtiers

venezuela_drapeau
Le régulateur vénézuélien a annoncé son intention d’accorder de nouvelles licences aux courtiers qui opérent dans le domaine du trading des obligations gouvernementales. Les courtiers qui seront concernés feront l’objet d’une enquête très pointilleuse afin de déterminer s’ils n’ont pas été parties prenante à des activités illégales.

Depuis l’année dernière, un vaste audit est en cours visant les courtiers. Cet audit avait été demandé directement par le président Chavez suite à la fermeture d’un marché monétaire non régulé. L’audit devrait être rendu public d’ici au mois de juillet et ouvrir la porte à l’octroi, parcimonieux, de nouvelles licences.

Incapable de contenir une inflation qui est autour de 22% en avril sur un an, le gouvernement avait décidé arbitrairement la fermeture de plus de cinquante firmes au cours de l’année dernière spécialisées dans le trading, les accusant d’être à l’origine de la hausse des prix et de la fuite des capitaux. Les économistes n’ont toutefois jamais soutenu cette version et pointent plutôt du doigt la politique économique désastreuse du gouvernement. Pendant la durée de l’audit, Chavez a transféré directement à la banque centrale, dont l’indépendance est seulement statutaire, le trading des obligations libellées en dollars.

Selon des sources gouvernementales non officielles, seulement 20 firmes pourraient être autorisées à partir de cet été à acheter des titres en dollars émis par le gouvernement. Habituellement, les vénézuéliens achètent abondamment les obligations étatiques ou de PDVSA en bolivars afin de les vendre à l’étranger aux investisseurs internationaux dans l’espoir d’obtenir des devises étrangères, notamment des dollars.

Du fait de la faiblesse du bolivar, qui reflète directement les lacunes de l’économie du pays, la population cherche à accumuler les dollars afin notamment d’investir dans les biens durables et l’immobilier afin de se protéger de l’inflation. Cependant, des restrictions très importantes sont imposées concernant la conversion de monnaie par le gouvernement, ce qui explique la vivacité et le développement continu du marché noir monétaire.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé