Les nouvelles économiques du 8 juillet 2011

BCE
Comme prévu, la BoE a maintenu hier son taux d’intervention au plus bas, à 0.5% alors que, selon les prévisions, l’inflation devrait dans les mois à venir culminer à 5%. Par ailleurs, la banque centrale a maintenu le niveau des achats liés à l’assouplissement quantitatif à 200 mds de livres sterling.

De son côté, la BCE a relevé son principal taux directeurs de 25 points de base à 1.50%.

Au niveau des indicateurs, les chiffres du déficit commercial français ne sont pas passés inaperçus hier, puisque le déficit a atteint un nouveau record en mai à 7.422 milliards d’euros selon les Douanes. Les économistes attendaient une moyenne à 6.4 milliards.

Enfin, alors que des rumeurs ont circulé depuis le début de la semaine sur la probable incapacité du Portugal de retourner sur les marchés financiers à la date prévue, l’Irlande a annoncé de nouveau sa disponibilité à retourner se financer sur les marchés d’ici à la fin de l’année 2012. Ces propos ont été tenus par le ministre de la Dépense publique, un poste spécialement créé pour réagir face à la crise.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé