EXCLUSIF: Quelle sera la politique monétaire américaine au 3ème trimestre?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Continuant sur nos prévisions pour le troisième trimestre, nous vous proposons, après nous être arrêtés sur les évolutions futures des principales cross, de nous attarder sur les pistes possibles pour la Fed au cours du trimestre prochain.

Au premier semestre, tout semblait indiquer, dans un premier temps, que l'économie américaine se redressait à bon rythme avec une chute du chômage à un plus de 8.8% en mars et une hausse de l'inflation hors composantes volatiles au-dessus de 1%. Cependant, personne n'aurait pu prévoir que l'intervention internationale en Libye, les révolutions arabes et surtout le tremblement de terre au Japon ne surviennent. L'instabilité au Moyen Orient et en Afrique du Nord a poussé à la hausse les cours du baril, provoquant un regain de volatilité inattendu. La crise japonaise, qui s'accompagne de tensions sur le champ de la dette, a eu certainement l'impact le plus direct sur l'économie américaine, en interrompant momentanément la chaîne d'approvisionnement ce qui a eu des conséquences sensibles sur l'industrie automobile.
fed1029
Continuant sur nos prévisions pour le troisième trimestre, nous vous proposons, après nous être arrêtés sur les évolutions futures des principales cross, de nous attarder sur les pistes possibles pour la Fed au cours du trimestre prochain.

Au premier semestre, tout semblait indiquer, dans un premier temps, que l’économie américaine se redressait à bon rythme avec une chute du chômage à un plus de 8.8% en mars et une hausse de l’inflation hors composantes volatiles au-dessus de 1%. Cependant, personne n’aurait pu prévoir que l’intervention internationale en Libye, les révolutions arabes et surtout le tremblement de terre au Japon ne surviennent. L’instabilité au Moyen Orient et en Afrique du Nord a poussé à la hausse les cours du baril, provoquant un regain de volatilité inattendu. La crise japonaise, qui s’accompagne de tensions sur le champ de la dette, a eu certainement l’impact le plus direct sur l’économie américaine, en interrompant momentanément la chaîne d’approvisionnement ce qui a eu des conséquences sensibles sur l’industrie automobile.

Enfin, la crise de la dette souveraine, qui n’est clairement pas circonscrite à l’Europe, a eu raison du rétablissement de l’économie américaine en créant une forte anxiété des investisseurs.

Le bilan est clair: alors que le deuxième cycle d’assouplissement quantitatif s’est fini fin juin, le taux de chômage aux Etats-Unis a de nouveau grimpé au-dessus de 9% tandis que la confiance des consommateurs est en chute libre ce qui devrait avoir un impact final sur la croissance du PIB américain.

Dans ces conditions délicates, même les tenants les plus fermes d’une hausse des taux de la Fed ont décidé de faire taire leur désapprobation. Reconnaissant qu’un troisième cycle d’assouplissement quantitatif n’est pas la solution idéale lors de la conférence monétaire internationale, Ben Bernanke a, indirectement, souligné que les taux devraient rester bas encore pour longtemps aux Etats-Unis afin de ne pas tuer dans l’oeuf la reprise américaine. Raison de plus pour maintenir les taux à leur niveau actuel, l’inflation qui a atteint des niveaux élevés devrait suivre désormais une pente descendante. Un regain, lié notamment à des facteurs extérieurs comme la hausse du cours du brut, n’est pas d’actualité pour le moment.

Dans ce contexte, un relèvement des taux ne devrait pas arriver afin la fin du 2ème semestre de l’année prochaine ou, au plus tard, en 2013. La sortie du QE2 a permis au dollar américain de reprendre du terrain sur le marché Forex mais la persistance de taux zéro devrait toujours favoriser les stratégies de carry trade avec le billet vert.

No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé