Crise de la dette: les banques européennes dans le collimateur de la Fed

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Selon une information du Wall Street Journal, la Réserve Fédérale de New York, qui constitue la principale branche régionale de la banque centrale américaine, a décidé d'accentuer considérablement ses investigations sur les filiales américaines des principales banques européennes.
La Fed craint, en effet, que certaines banques en difficulté ne cherchent à pallier leurs problèmes de financement en siphonnant des fonds à partir de leurs filiales aux Etats-Unis. Le risque évident serait de voir la crise de la dette en Europe se répandre rapidement outre-Atlantique, via le secteur bancaire.
Afin d'éviter un tel scénario catastrophe qui ne manquerait pas de mettre à bas une économie américaine déjà atone, la Fed de New York va demander dans les plus brefs délais aux filiales des banques européennes de lui fournir des informations sur leurs activités, notamment sur leur capacité à disposer des fonds nécessaires pour maintenir une activité quotidienne aux Etats-Unis.
Selon le Wall Street Journal, certaines banques, dont les noms n'ont pas été communiquées, pourraient même être contraintes de restructurer leurs filiales afin de maintenir leur présence outre-Atlantique.
Cette annonce tombe au pire moment pour les banques européennes puisque la Banque Centrale Européenne a annoncé ce matin avoir prêté d'urgence près de 212 millions d'euros aux banques dans le cadre de sa facilité de crédit à un jour. La veille, le montant était seulement de 3 millions d'euros. Cette hausse brutale au cours des dernières 24 heures souligne de nouvelles tensions sur le marché interbancaire de la zone euro.
Selon une information du Wall Street Journal, la Réserve Fédérale de New York, qui constitue la principale branche régionale de la banque centrale américaine, a décidé d'accentuer considérablement ses investigations sur les filiales américaines des principales banques européennes.
La Fed craint, en effet, que certaines banques en difficulté ne cherchent à pallier leurs problèmes de financement en siphonnant des fonds à partir de leurs filiales aux Etats-Unis. Le risque évident serait de voir la crise de la dette en Europe se répandre rapidement outre-Atlantique, via le secteur bancaire.
CurrencyQuotes_XS1
Selon une information du Wall Street Journal, la Réserve Fédérale de New York, qui constitue la principale branche régionale de la banque centrale américaine, a décidé d’accentuer considérablement ses investigations sur les filiales américaines des principales banques européennes.
La Fed craint, en effet, que certaines banques en difficulté ne cherchent à pallier leurs problèmes de financement en siphonnant des fonds à partir de leurs filiales aux Etats-Unis. Le risque évident serait de voir la crise de la dette en Europe se répandre rapidement outre-Atlantique, via le secteur bancaire.
Afin d’éviter un tel scénario catastrophe qui ne manquerait pas de mettre à bas une économie américaine déjà atone, la Fed de New York va demander dans les plus brefs délais aux filiales des banques européennes de lui fournir des informations sur leurs activités, notamment sur leur capacité à disposer des fonds nécessaires pour maintenir une activité quotidienne aux Etats-Unis.
Selon le Wall Street Journal, certaines banques, dont les noms n’ont pas été communiquées, pourraient même être contraintes de restructurer leurs filiales afin de maintenir leur présence outre-Atlantique.
Cette annonce tombe au pire moment pour les banques européennes puisque la Banque Centrale Européenne a annoncé ce matin avoir prêté d’urgence près de 212 millions d’euros aux banques dans le cadre de sa facilité de crédit à un jour. La veille, le montant était seulement de 3 millions d’euros. Cette hausse brutale au cours des dernières 24 heures souligne de nouvelles tensions sur le marché interbancaire de la zone euro.
Selon une information du Wall Street Journal, la Réserve Fédérale de New York, qui constitue la principale branche régionale de la banque centrale américaine, a décidé d’accentuer considérablement ses investigations sur les filiales américaines des principales banques européennes.
La Fed craint, en effet, que certaines banques en difficulté ne cherchent à pallier leurs problèmes de financement en siphonnant des fonds à partir de leurs filiales aux Etats-Unis. Le risque évident serait de voir la crise de la dette en Europe se répandre rapidement outre-Atlantique, via le secteur bancaire.
Afin d’éviter un tel scénario catastrophe qui ne manquerait pas de mettre à bas une économie américaine déjà atone, la Fed de New York va demander dans les plus brefs délais aux filiales des banques européennes de lui fournir des informations sur leurs activités, notamment sur leur capacité à disposer des fonds nécessaires pour maintenir une activité quotidienne aux Etats-Unis.
Selon le Wall Street Journal, certaines banques, dont les noms n’ont pas été communiquées, pourraient même être contraintes de restructurer leurs filiales afin de maintenir leur présence outre-Atlantique.
Cette annonce tombe au pire moment pour les banques européennes puisque la Banque Centrale Européenne a annoncé ce matin avoir prêté d’urgence près de 212 millions d’euros aux banques dans le cadre de sa facilité de crédit à un jour. La veille, le montant était seulement de 3 millions d’euros. Cette hausse brutale au cours des dernières 24 heures souligne de nouvelles tensions sur le marché interbancaire de la zone euro
No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé