ACtualites du marche des changes

2011sept_b2_HomePage_643x403

Suivez Forex.fr au Salon du Trading de Paris en direct pendant deux jours!

Pas d’analyses technique et fondamentale aujourd’hui car notre équipe vous donne rendez-vous à dès ce matin, et jusqu’à samedi soir, au Salon du Trading de Paris, à l’espace Champerret!
En tant que sponsor média officiel de cet évènement, pour la première année, toute notre équipe s’est déplacée dans le 17ème arrondissement pour vous faire vivre en direct ces deux jours incroyables.
Traditionnellement dédié au trading sur actions, CFDs ou matières premières, le Salon du Trading devrait, cette année, laisser une place plus importante au Forex en raison de la crise qui a fait perdre des sommes importantes à de nombreux investisseurs.
Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas pu venir à assister au Salon, notre équipe va vous faire vivre cet évènement en direct, sur le site Forex.fr mais aussi sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter!
Interviews, conférences, duels de trading figurent parmi les différents moments forts de cette sixième édition du Salon du Trading.
Vendredi 16 septembre 2011:
Samedi 17 septembre 2011:
Pas d’analyses technique et fondamentale aujourd’hui car notre équipe vous donne rendez-vous dès ce matin, et jusqu’à samedi soir, au Salon du Trading de Paris, à l’espace Champerret!
En tant que partenaire média officiel de cet évènement, pour la première année, toute notre équipe s’est déplacée dans le 17ème arrondissement pour vous faire vivre en direct ces deux jours incroyables.
Lire la suite
euroo

L’EURUSD devrait poursuivre sur sa lancée haussière

Depuis l’ouverture des échanges et profitant d’un regain d’optimisme sur les places boursières européennes, l’EURUSD a évolué au-dessus de 1.3700. A 9h30, heure de Paris, le trend haussier de la paire majeure du Forex se confirmait puisque l’euro atteignait 1.3750.
Scénario du jour pour l’EURUSD:
La séance qui s’annonce va être résolument placée sous le signe des Etats-Unis avec une multitude d’indicateurs macroéconomiques américains attendus à partir de cet après-midi qui devraient, si le consensus est juste, confirmer le ralentissement de l’activité économique de ce côté-ci de l’Atlantique.
Pour l’EURUSD, cela devrait toutefois se traduire par un maintien du trend qui devrait permettre au cross d’évoluer une grande partie de la séance au-dessus de 1.3759 tout en gardant à l’esprit deux supports majeurs à 1.3618 et à 1.3578. Une cassure du niveau 1.3477 semble pour le moment très improbable.
Parmi les indicateurs macroéconomiques à ne pas manquer cet après-midi, soulignons la publication à 14h30 de l’IPC américain attendu stable et les allocations chômage hebdomadaires. Par la suite, ce sera surtout la production industrielle, qui est prévue à 15h15, qui pourrait impacter les cours. Elle est attendue seulement en hausse de 0.1%.
Point sur les fondamentaux
Les marchés sont en hausse ce matin à l’image du CAC 40 qui affiche un regain de 0.59% à l’ouverture suite à la conférence téléphonique entre le Premier ministre grec, la chancelière allemande et le président français. Selon la ministre du Budget française, invitée de LCI, la Grèce doit toujours faire “sa part du chemin” afin de rétablir sa situation financière mais elle a estimé que le Premier ministre grec a “rassuré” la France et l’Allemagne lors de cette mise au point. Bien que cette conférence téléphonique n’a abouti à aucune décision précise concernant le sort de la Grèce, les commentaires positifs qui ont circulé par la suite, notamment concernant le fait que la Grèce à son avenir au sein de l’EuroZone, ont suffi à rassurer les marchés financiers. Comme il est souvent de rigueur dans ce cas, il reste à savoir pour combien de temps.
Par ailleurs, les investisseurs du marché des changes ont aussi goûté les propos du directeur adjoint de la Commission chinoise du développement et de la réforme qui, depuis Tianjin en Chine, a confirmé que la Chine se tient prête à acheter des titres de dettes souveraines auprès des Etats impliqués dans la crise de la dette dans la zone euro.
La question de l’euro et de la crise souveraine devrait être au menu des discussions des ministres des Finances européens demain, à laquelle assistera exceptionnellement le secrétaire au Trésor Tim Geithner. Interrogé sur sa venue, il s’est montré confiant concernant le sort de l’Europe, déclarant qu’il est convaincu que les européens “disposent des ressources financières pour faire le nécessaire et éviter l’éclatement” de l’euroland.
Les propos positifs et encourageants des dernières vingt quatre heures ont donc largement suffi à inverser la tendance sur le marché des changes, ce qui a permis un rebond haussier de l’EURUSD.
Depuis l’ouverture des échanges et profitant d’un regain d’optimisme sur les places boursières européennes, l’EURUSD a évolué au-dessus de 1.3700. A 9h30, heure de Paris, le trend haussier de la paire majeure du Forex se confirmait puisque l’euro atteignait 1.3750.
Scénario du jour pour l’EURUSD:
La séance qui s’annonce va être résolument placée sous le signe des Etats-Unis avec une multitude d’indicateurs macroéconomiques américains attendus à partir de cet après-midi qui devraient, si le consensus est juste, confirmer le ralentissement de l’activité économique de ce côté-ci de l’Atlantique.
Pour l’EURUSD, cela devrait toutefois se traduire par un maintien du trend qui devrait permettre au cross d’évoluer une grande partie de la séance au-dessus de 1.3759 tout en gardant à l’esprit deux supports majeurs à 1.3618 et à 1.3578. Une cassure du niveau 1.3477 semble pour le moment très improbable.
Lire la suite
euros-billet

Les nouvelles économiques du 15 septembre 2011

Sur le plan macroéconomique, l’inflation en Inde a encore augmenté, pour atteindre 9.78% en août selon les données du ministère des Finances. Ainsi, l’inflation se rapproche de nouveau des deux chiffres.
En EuroZone, la production industrielle est repartie à la hausse en juillet dernier, de 1%, mais en-dessous des estimations des économistes de Dow Jones Newswires qui attendaient une hausse de 1.5%.
De son côté, l’Allemagne a revu ses prévisions de croissance pour 2011 à la baisse, comme attendu. Pour cette année, la croissance de la première économie de l’EuroZone devrait atteindre 2.8% contre une précédente estimation de 3%. Pour l’année prochaine, la hausse du PIB devrait être limitée à 1.1% contre 2.3% estimé en mars.
A noter que la dette italienne, l’une des plus élevées du monde en valeur absolue, a atteint en juillet dernier 1911.8 milliards d’euros selon les chiffres de la Banque d’Italie, des chiffres qui sont tombés à pic puisque le plan d’austérité du gouvernement de 54.2 milliards d’euros a été adopté hier par les députés.
Les propos du directeur général aux affaires économiques et monétaires de la Commission Européenne, Marco Buti, ont jeté un froid sur les marchés financiers hier. Il a en effet soutenu que la Grèce n’est pas “en mesure de procéder à une restructuration ordonnée”, ajoutant que “le risque de contagion est énorme” alors que certains responsables politiques laissent entendre qu’il est possible de contenir la crise grecque.
Toujours concernant la crise souveraine, le patron du FMI, Christine Lagarde, a jugé “intéressante” la proposition des BRICs de venir en aide à l’Europe via des achats de dette de pays européens. Toutefois, elle a mis en garde, appelant à ne pas acheter que des obligations des Etats jugés sûrs, comme des titres anglais ou allemands.
Sur le plan macroéconomique, l’inflation en Inde a encore augmenté, pour atteindre 9.78% en août selon les données du ministère des Finances. Ainsi, l’inflation se rapproche de nouveau des deux chiffres.
En EuroZone, la production industrielle est repartie à la hausse en juillet dernier, de 1%, mais en-dessous des estimations des économistes de Dow Jones Newswires qui attendaient une hausse de 1.5%.
De son côté, l’Allemagne a revu ses prévisions de croissance pour 2011 à la baisse, comme attendu. Pour cette année, la croissance de la première économie de l’EuroZone devrait atteindre 2.8% contre une précédente estimation de 3%. Pour l’année prochaine, la hausse du PIB devrait être limitée à 1.1% contre 2.3% estimé en mars.
Lire la suite

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé