Les nouvelles économiques du 8 novembre 2011

REBOND-INATTENDU-DES-VENTES-AU-DETAIL-EN-MARS-EN-GRANDE-BRETAGNE
Sur le plan macroéconomique, les ventes au détail ont baissé plus que prévu en septembre, en dépit d’une bonne résistance en Allemagne. La baisse fut de 0.7% selon Eurostat alors que le consensus tablait sur une baisse de 0.1%. Par rapport à septembre 2010, la contraction est de 1.5%. En Allemagne, les ventes au détail ont continué d’augmenter de 0.4% contre une chute de 0.6% en France.
 
Par ailleurs, l’indicateur Sentix est tombé à son plus bas niveau depuis plus de deux ans, à -21.2 en novembre contre -18.5 en octobre. Le sous-indice des conditions actuelles est tombé à -11,75 contre -5,75 en octobre et celui des anticipations a au contraire un peu progressé à -30,25 contre -30,5. Ces données semblent confirmer le risque d’une nouvelle récession dans l’EuroZone.
Outre-Manche, ce risque est aussi élevé puisqu’une étude du cabinet BDO corrobore les conclusions du cercle de réflexion NIESR selon lesquelles la probabilité d’une récession est de 70% si la zone euro ne parvient pas à résoudre la crise de la dette.
 
A noter, enfin, que le Premier ministre français, François Fillon, a présenté un nouveau plan d’austérité avec 500 millions d’économies supplémentaires en 2012, soit un total de 100 milliards d’euros afin de parvenir à un déficit zéro en 2016. Parmi les principales mesures, la retraite à 62 ans avancée à 2017 et un relèvement de la TVA à taux réduit à 7%. Cependant, comme l’a noté notre rédacteur en chef Christopher Dembik dans un article publié sur le site internet du Nouvel Obs, la grande oubliée de ce plan d’austérité est la croissance.

 

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé